Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 mars 2019 6 23 /03 /mars /2019 16:55
1, rue de Rivoli, d'Antonio Albanese

1, rue de Rivoli est l'adresse d'un immeuble appartenant à Matteo Di Genaro. Un homicide vient d'y être commis, par strangulation.

 

Matteo croit que cet immeuble ne lui appartient plus mais il n'a pas été vendu il y a dix ans par Olivier, son gestionnaire, comme il le lui avait demandé.

 

En fait, entre-temps, depuis deux ans, l'immeuble est devenu un squat où vit une communauté d'activistes de gauche.

 

Son ami Jean-Michel, flic à la brigade criminelle, lui a donné rendez-vous sur place et lui apprend qu'il en est toujours propriétaire et quels sont les faits:

 

La victime s'appelle Charles de Fidos, 24 ans. C'est le fils de François de Fidos, le politicien [...] La soeur de la victime, Cécile de Fidos, semble être à la tête de la communauté.

 

Matteo vit de ses rentes immobilières. C'est une sorte de bobo qui voit entre la gauche et la droite une seule différence:

 

C'est que j'apprécie les idées de gauche, mais les gens de gauche me font gerber, alors qu'à droite, ce sont les idées ET les gens qui me font gerber.

 

Matteo n'aime pas les enfants, à l'exception de sa filleule de neuf ans, Léa, la fille de Jean-Michel, un petit génie du clavier d'ordinateur.

 

Celle qu'il qualifie affectueusement de nain ou de teckel va lui être d'un grand secours pour son enquête où le suspect est africain:

 

Je lui trouve une bonne tête, et je vois bien que c'est le contraire du délit de sale gueule, et donc tout aussi arbitrairement dégueulasse...

 

Pour mener son enquête, Matteo se fait passer pour quelqu'un qui vient pour une chambre dans le squat. Or celle de Charles vient juste de se libérer...

 

Comme lors d'une enquête précédente (Une brute au grand coeur), Matteo émaille son récit de digressions où il fait part au lecteur de sa vision particulière des choses:

 

Contrairement à ce qu'on pourrait penser, malgré ma condition involontaire de propriétaire-héritier d'un nombre incalculable d'immeubles, je ne suis pas contre l'occupation illégale.

 

Mais ce n'est pas la moindre de ses contradictions... Et le lecteur fait bien de ne rien savoir de la façon dont [il] s'arrange avec [sa] conscience.

 

Ce nanti n'est pas non plus avare de sophismes, propres non pas à renvoyer la gauche et la droite dos à dos, mais à se les mettre toutes les deux... à dos.

 

Alors il faut prendre ce roman noir pour un pied-de-nez de l'auteur à l'égard aussi bien de ceux qui pourfendent que de ceux qui défendent les valeurs dites bourgeoises.

 

Le paradoxe est peut-être qu'un préjugé de Matteo va lui permettre de chasser l'autre préjugé qui fait automatiquement d'un Africain un coupable.

 

Francis Richard

 

1, rue de Rivoli, Antonio Albanese, 96 pages, BSN Press

 

Livres précédents chez le même éditeur:

 

Une brute au grand coeur (2014) (sous le pseudonyme de Matteo di Genaro)

Voir Venise et vomir (2016)

 

Livres précédents à L'Âge d'Homme:

 

La chute de l'homme (2009)

Le roman de Don Juan (2012)

Est-ce entre le majeur et l'index dans un coin de la tête que se trouve le libre arbitre? (2013)

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Francis Richard
  • : Ce blog se veut catholique, national et libéral. Catholique, il ne s'attaque pas aux autres religions, mais défend la mienne. National, il défend les singularités bienfaisantes de mon pays d'origine, la France, et celles de mon pays d'adoption, la Suisse, et celles des autres pays. Libéral, il souligne qu'il n'est pas possible d'être un homme (ou une femme) digne de ce nom en dehors de l'exercice de libertés.
  • Contact

Profil

  • Francis Richard
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), j'ai travaillé dans l'industrie, le conseil aux entreprises et les ressources humaines, et m'intéresse aux arts et lettres.
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), j'ai travaillé dans l'industrie, le conseil aux entreprises et les ressources humaines, et m'intéresse aux arts et lettres.

Références

Recherche

Pages

Liens