Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 juin 2019 6 29 /06 /juin /2019 19:00
La présomption fatale, de Friedrich Hayek

L'objet de Friedrich Hayek, avec La présomption fatale, est de montrer que ce qu'il appelle ordre étendu ou ordre spontané résulte de l'observance de règles générales et abstraites et qu'il ne peut être atteint par un contrôle central.

 

Ces règles sont des règles apprises au cours de l'évolution culturelle. Elles ne sont ni innées, ni rationnelles. Elles sont le résultat d'une sélection évolutionnaire, comme en biologie. Et se situent entre l'instinct et la raison.

 

Elles ne sont pas naturelles dans le sens qu'elles ne sont pas innées. Elles ne sont pas rationnelles dans le sens qu'elles ne répondent pas aux exigences de la raison et sont, bien souvent, incomprises par les plus intelligents...

 

Les rousseauistes sont les adeptes de la morale innée, ou morale instinctive, qui se caractérise par la solidarité, l'altruisme, la décision de groupe, etc. qui, mises en pratique, ne permettent pas de maintenir l'ordre étendu.

 

Les rationalistes constructivistes ou les penseurs socialistes n'admettent que les règles qui sont scientifiquement démontrées, dont la finalité est clairement définie, dont les effets sont connus et qu'ils comprennent pleinement:

 

Ils ne voient pas rationnellement comment certaines limitations de la liberté individuelle reposant sur des règles légales et morales ont pu rendre possible un ordre plus grand et plus libre que celui qui pouvait être atteint par le biais du contrôle central.

 

(pour le comprendre, il leur faudrait avoir une meilleure connaissance de la théorie de l'évolution, de la biologie, de l'économie)

 

La morale traditionnelle est naturelle dans le sens qu'elle a été générée spontanément: elle n'est pas innée et n'est pas artificielle non plus (elle n'a pas été conçue de manière concertée par un ou des esprits humains).

 

La tradition morale ou morale évoluée reconnaît la propriété privée (Hayek lui préfère l'expression de propriété plurielle), l'épargne, l'échange, l'honnêteté, la fidélité en la parole donnée, le contrat, etc. qui ont permis l'ordre étendu.

 

La propriété plurielle est une des institutions de l'ordre étendu. Elle n'est pas égoïste:

 

Elle est globalement bénéfique en ce qu'elle transfère l'administration de la production des mains de quelques individus qui - quoi qu'ils puissent prétendre - ont une connaissance limitée, à un processus, l'ordre étendu, qui fait un usage maximal de la connaissance de tous, et apporte ainsi à ceux qui ne possèdent pas de propriété au moins autant qu'à ceux qui en possèdent une.

 

Le marché, avec l'expérimentation et la compétition, qui est une procédure de découverte, résulte de l'échange:

 

Le marché est la seule méthode connue de transmission d'informations qui permette aux individus d'évaluer les avantages comparatifs des différents usages de ressources dont ils ont une connaissance immédiate et au travers de l'usage desquelles, qu'ils le veuillent ou non, ils servent les besoins d'individus inconnus et éloignés. Cette connaissance dispersée est essentiellement dispersée, et ne pourrait à l'évidence, être collectée et transmise à une autorité chargée de la tâche de créer délibérément un ordre.

 

La présomption fatale est justement de vouloir instituer une autorité (sous forme inévitable de monopoles gouvernementaux qui rendent impossibles compétition et expérimentation) pour créer délibérément cet ordre et interférer dans le processus d'auto-organisation, empêchant par là même la sélection par l'évolution.

 

Comme l'écrit Hayek dans un appendice sur la superstition, à tout prendre, il vaut sûrement mieux pour le monde que les hommes doivent être droits pour de mauvais motifs que de les voir faire le mal avec les meilleures intentions...

 

Francis Richard

 

La présomption fatale - Les erreurs du socialisme, Friedrich Hayek, 250 pages, Institut Coppet (traduit par Raoul Audoin)

 

Livres précédents de la Bibliothèque autrichienne:

 

L'École autrichienne d'économie, Jesús Huerta de Soto

Abrégé de La Route de la servitude de Friedrich Hayek

Le calcul économique en régime socialiste, Ludwig von Mises

Introduction à l'école autrichienne d'économie, Eamonn Butler

Nation, État et Économie, Ludwig von Mises

L'économie en une leçon, Henry Hazlitt

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Francis Richard
  • : Ce blog se veut catholique, national et libéral. Catholique, il ne s'attaque pas aux autres religions, mais défend la mienne. National, il défend les singularités bienfaisantes de mon pays d'origine, la France, et celles de mon pays d'adoption, la Suisse, et celles des autres pays. Libéral, il souligne qu'il n'est pas possible d'être un homme (ou une femme) digne de ce nom en dehors de l'exercice de libertés.
  • Contact

Profil

  • Francis Richard
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), j'ai travaillé dans l'industrie, le conseil aux entreprises et les ressources humaines, et m'intéresse aux arts et lettres.
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), j'ai travaillé dans l'industrie, le conseil aux entreprises et les ressources humaines, et m'intéresse aux arts et lettres.

Références

Recherche

Pages

Liens