Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 octobre 2012 4 11 /10 /octobre /2012 21:30

CaliceoLe Cercle Frédéric Bastiat organise le samedi 6 octobre 2012 un dîner-débat sur le thème brûlant du Face à face islam chrétienté. 70 convives participent à ce dîner qui a lieu à Saint Paul-lès-Dax, à l'hôtel Caliceo. L'invité est Claude Sicard, agronome, docteur en économie, spécialiste du développement, auteur de deux livres sur l'islam, L'islam au risque de la démocratie et Le face à face islam chrétienté-Quel destin pour l'Europe ?.

 

En préambule Claude Sicard souligne que l'Europe est en déclin démographique, alors que les pays musulmans sont au contraire en expansion démographique. Aussi, selon lui, le printemps arabe n'est-il pas le résultat d'une aspiration à la démocratie mais d'un phénomène démographique: les populations des pays arabes souffrent de sous-emploi et se sont révoltées contre leurs dirigeants qui s'en mettaient plein les poches.

 

Cette poussée démographique se traduit par une arrivée massive d'immigrants de ces pays en Europe. L'un des signes les plus visibles en est la construction de mosquées: il y en a aujourd'hui 2'000 en France et il y en aura certainement beaucoup d'autres dans les années à venir.

 

Quels sont les risques de cette arrivée massive?

 

- Des risques d'attentat? L'orateur pense qu'ils sont minimes parce que les islamistes savent qu'ils ont pour effet de dresser l'opinion contre leur cause.

 

- Des risques de communautarisme? Ils sont réels et pourraient attenter à la cohésion nationale.

 

- Des risques d'instauration de la charia? L'orateur n'y croit pas.

 

- Des risques d'atteintes à la civilisation? Les populations de souche européenne s'y opposeraient. L'orateur pense aux Suisses qui ont voté contre la prolifération des minarets et à la France qui a interdit le port du voile à l'école et le port de la burqa pour des raisons de sécurité.

 

Pour introduire le débat Claude Sicard cite le philosophe François Jullien. Extrait de son livre Les transformations silencieuses:

 

"D'où vient que ce qui se produit inlassablement sous nos yeux, et qui est le plus effectif, est patent, mais ne se voit pas?"

 

Et l'ethnologue Claude Lévi-Strauss. Extrait de son Journal intime:

 

"Nous sommes aujourd'hui les protagonistes d'un phénomène assez paradoxal de l'histoire auquel l'islam me semble mêlé...J'ai commencé à réfléchir à un moment où notre culture agressait d'autres cultures dont je me suis fait le défenseur et le témoin.

 

Maintenant, j'ai l'impression que le mouvement s'est inversé et que notre culture est sur la défensive vis-à-vis de menaces extérieures, parmi lesquelles figure probablement l'explosion islamique. Du coup, je me sens fermement et ethnologiquement défenseur de ma culture."

 

Puis Claude Sicard donne les raisons actuelles de l'opposition entre islam et chrétienté, qui dure depuis 13 siècles...

 

LES RAISONS DOCTRINALES

 

Pour les musulmans le Coran est la parole immuable et incréée de Dieu. Moïse, Jésus, sont des prophètes inspirés de Dieu. L'islam est la religion de vérité qui doit triompher de toutes les autres. Jésus n'est pas le Fils de Dieu. Il n'est pas mort sur la Croix et la Sainte Trinité n'est que du polythéisme. Ces croyances chrétiennes résultent d'une falsification des Ecritures.

 

Si, pour les chrétiens, le Paraclet est le Saint-Esprit, pour les musulmans, c'est Mahomet. Les incroyants doivent être convertis. Les Juifs et les Chrétiens sont des dhimmis, c'est-à-dire des hommes de second rang, que les musulmans peuvent soumettre à des impôts très lourds.

 

L'homme doit se soumettre à la parole de Dieu. Le péché le plus grave est d'y désobéir. Il y a deux maisons sur Terre: le Dar al islam (maison de l'islam) et le Dar al harb (maison de la guerre). Le dijhad? C'est combattre dans le chemin de Dieu. Il y a le petit djihad qui a pour but de combattre les incroyants et le grand djihad qui a pour but de combattre ses mauvais instincts.

 

Le petit djihad est encouragé: les 4/5 du butin sont réservés aux combattants survivants et le paradis d'Allah est promis aux combattants qui périssent. C'est le petit djihad qui a fini par s'imposer comme "le" djihad 

 

Allah est le législateur. L'islam n'est pas seulement une religion. Le Coran est également un code civil et un code pénal. D'après ce code civil, il n'y a pas d'égalité homme-femme, le statut des dhimmis est fixé, et la fraternité entre musulmans doit prévaloir vis-à-vis des autres, même si l'un d'entre eux est coupable.

 

Pour les chrétiens, Mahomet est un faux prophète. Jésus a prêché un religion d'amour: aimez-vous les uns les autres. De ce premier commandement découlent l'égalité, la justice et la solidarité entre tous les hommes. Le religieux et le politique sont séparés. La relation se fait de l'homme à Dieu. La liberté de conscience prévaut et les conquêtes se font par l'exemple et non par la guerre.

 

Face à face islam chrétientéLES RAISONS HISTORIQUES

 

Alexis de Tocqueville écrit dans De la démocratie en Amérique:

 

"Quand le passé n'éclaire plus l'avenir, l'esprit marche dans les ténèbres."

 

Au VIIe siècle il y a deux mondes: l'empire romain et l'empire perse. Les musulmans partent à la conquête de ces deux mondes.

 

Damas est prise en 636, Jérusalem en 638, Alexandrie en 643, Tanger en 704, Gibraltar en 711. Si les musulmans sont arrêtés à Poitier en 732, ils prennent la Sicile en 826 et pillent Rome en 846. Entre le VIIIe siècle et le IXe siècle les conquêtes musulmanes s'étendent jusqu'à l'Indus. Au XIe siècle les Seldjoukides s'emparent de Konya en 1084 et d'Antioche en 1085.

 

Les croisades déclenchées à l'appel du pape Urbain II sont une riposte aux conquêtes musulmanes. Il s'agit de la reconquête de la Terre Sainte des chrétiens et de la reconquête de l'Espagne. C'est ainsi que Jérusalem est reprise en 1099 et que la présence chrétienne se concrétise en Terre Sainte sous la forme de quatre petits Etats. Les croisades se terminent deux siècles plus tard avec la chute de Jérusalem en 1291.

 

Si la Reconquista de l'Espagne s'achève avec la prise de Grenade en 1492, les Turcs envahissent l'Europe des Balkans en 1359. Constantinople tombe entre leurs mains en 1453. Vienne est assiégée une première fois en 1529 et une seconde fois en 1683.

 

Au XIXe siècle, la conquête de l'Algérie est destinée à mettre fin à trois siècles de piraterie, de 1515 à 1830, alors que les autres conquêtes coloniales de la France sont inspirées par une idéologie soutenue par la gauche, où l'Occident est investi d'une mission civilisatrice:

 

"La race supérieure ne conquiert pas pour le plaisir, dans le dessein d’exploiter le faible, mais bien de le civiliser et de l’élever jusqu’à elle." (Discours de Jules Ferry à la Chambre des députés, le 27 mars 1884) 

 

"L'œuvre civilisatrice qui consiste à relever l'indigène, à lui tendre la main, à le civiliser, c'est l'œuvre quotidienne d'une grande nation." (Discours de Jules Ferry au Sénat, le 6 mars 1891)

 

Les luttes pour l'indépendance au XXe siècle commencent dans les années 1920 et s'appuient sur l'islam...

 

LES RAISONS PSYCHOLOGIQUES

 

Alors que l'histoire montre que les musulmans sont sortis globalement vainqueurs en termes de conquêtes de territoires sur les chrétiens, ils éprouvent pourtant des rancoeurs à leur égard.

 

Les motifs qui reviennent le plus souvent sont les croisades, l'expulsion des Morisques d'Espagne en 1609, la colonisation, la création de l'Etat hébreu en 1947, le démantèlement de l'empire ottoman.

 

S'y ajoutent le "pillage des ressources" (pétrole), les promesses non tenues (accords Sykes-Picot de 1919), la non reconnaissance des apports à l'Occident de la civilisation musulmane.

 

Claude Sicard note, au passage, que la nationalité française a été accordée en 1865 aux musulmans d'Algérie à condition qu'ils renoncent à leur code civil. Ce que seulement deux mille d'entre eux acceptent à l'époque...

 

Quoi qu'il en soit, les musulmans se sentent humiliés, soumis à l'hégémonie de l'Occident, victimes d'injustices, en proie à un complot judéo-chrétien. Ils nourrissent une psychologie victimaire et revendicatrice.

 

Selon les musulmans la civilisation occidentale est arrogante, sans Dieu, immorale. C'est une civilisation de l'objet, où la polygamie est mal organisée. Ils ne comprennent pas comment cette civilisation matérialiste a pu devenir aussi puissante alors qu'elle ne reconnaît pas l'omnipotence de Dieu.

 

Le Directeur général de l'ISESCO (Islamic, Educational Scientific and Cultural Organization), le Dr Othman Altwaijri, estime qu'il faut trouver un équilibre entre le spirituel et le matériel et que l'islam est la civilisation de demain parce qu'il est une alternative à la culture de l'éphémère.

 

LES SCENARIOS CATASTROPHES

 

Les prévisions démographiques ne sont pas encourageantes. En moyenne européenne le taux de fécondité est de 1,36 enfant par femme. En 2050, 47% de la population devrait atteindre l'âge de la retraite et il devrait y avoir 1,4 actif pour 1 retraité. C'est pourquoi il est réaliste de prévoir qu'à ce moment-là 30 à 40% de la population sera de confession musulmane et qu'elle sera plus ou moins intégrée, d'autant que le Conseil de l'Europe recommande de respecter les différences culturelles...

 

Quatre scénarios catastrophes sont évoqués:

 

1) Les taches d'huile : les enclaves musulmanes s'étendent

2) La libanisation

3) La guerre intérieure

4) La troisième guerre mondiale

 

Claude Sicard ne croit à aucun de ces scénarios.

 

Il tente de donner une définition au mot de civilisation. Une civilisation est composée d'un corps sous la forme de réalisations matérielles et d'un esprit constitué d'un ensemble de croyances, de principes et de valeurs morales. C'est pourquoi une civilisation peut se caractériser par une identité propre et par une compréhension propre du monde. Répondraient à cette définition cinq civilisations: la Chine, le Japon, l'Inde, l'Islam et l'Occident.

 

A la base de chaque civilisation il y a une religion. Comme toute vie, une civilisation comporte quatre phases: naissance, expansion, déclin, mort.

 

Quels sont les rapports qu'entretiennent les civilisations entre elles? Pour Francis Fukuyama, elles convergent. Pour Claude Lévi-Strauss et Samuel Huntington, elles divergent.

 

Immigration massiveLES SCENARIOS POSSIBLES

 

La civilisation occidentale, hormis l'Amérique, est en déclin. Oswald Spengler, Albert Camus ou Paul Valéry l'ont écrit il y a un bon moment déjà.

 

Ce déclin correspond à une sortie de religion, à l'accès à la démocratie. Les hommes créent les lois et élaborent une déclaration des droits de l'homme.

 

La civilisation musulmane est en expansion. Il n'y a pas de sortie de religion. Il y a bien une déclaration musulmane des droits de l'homme, mais elle est en référence avec la charia.

 

Le philosophe Jean-François Mattéi, dans Le regard vide, dit que le regard européen est un regard dirigé vers le lointain, que l'Européen voue un culte à l'abstraction et qu'il fait l'éloge de l'infini.

 

A l'opposé, Hani Ramadan écrit que "l'homme baisse les yeux sur un texte révélé".

 

Le philosophe André Comte-Sponville dit qu'il ne croit pas en Dieu, mais qu'il transmettra les valeurs chrétiennes.

 

Quels sont donc les scénarios possibles?

 

1) La civilisation musulmane détruit la civilisation chrétienne

2) Les musulmans abandonnent leur civilisation

3) Un syncrétisme se fait entre les deux civilisations, ce qui donne un produit de synthèse et de dépassement.

 

Claude Sicard pense que ce dernier scénario est le plus probable. Mais qui connaît l'avenir? Le Père Michel Lelong lui a confié un jour qu'il préférait que l'Europe soit musulmane plutôt qu'athée...

 

Claude Sicard donne deux citations à méditer:

 

"Les civilisations ne meurent pas assassinées, elles se suicident." Arnold Toynbee

 

"L'arrivée massive des immigrés est le signe que l'on trouve dans toutes les civilisations en déclin." Caroll Quigley

 

Claude Sicard pense encore que l'on a tort de distinguer les islamistes des musulmans tempérés, parce que le message est dans le Coran. Les musulmans sont piégés par le fait que la parole de Dieu organise tout. En conséquence personne ne sait comment réformer l'islam.

 

L'ISLAM EST-IL REFORMABLE?

 

Cela dit, l'islam de l'Indonésie est un islam réformé et l'oeuvre de Mustafa Kemal en Turquie est partie du constat que l'islam était la cause de la décadence de son pays. Ce qui lui a fait adopter le code civil suisse, le code pénal italien et le code de commerce allemand.

 

De plus l'évolution vers un islam modéré peut être facilité par le droit reconnu aux musulmans qui se trouvent dans un pays situé en dehors du Dar al islam de ne pas respecter tous les interdits de l'islam.

 

Au sujet du printemps arabe, Claude Sicard est convaincu que les islamistes qui ont pris le pouvoir échoueront sur le plan économique.

 

Jacques de Guenin, fondateur du Cercle Frédéric Bastiat, fait remarquer qu'un syncrétisme devrait être facilité par le progrès de la pensée rationnelle et par la différence entre l'évangile et le Coran. Autant l'évangile est lumineux pour n'importe quel lecteur, autant le Coran, dont il lit des sourates tous les jours, est incohérent, mal organisé et mal écrit. La solution ne serait-elle pas de faire lire l'évangile aux musulmans?

 

Patrick de Casanove, président du Cercle Frédéric Bastiat, rappelle que le libéralisme est avant tout une éthique de la liberté, qu'il est ouvert à toutes les cultures et qu'il pourrait donc bien réconcilier les contraires. A condition bien entendu que les Français non musulmans prêchent d'exemple. Ce qui n'est pas le cas aujourd'hui.

 

Certes, mais n'est-ce pas les femmes musulmanes, ou non, parce qu'elles sont plus nombreuses que les hommes, et les premières intéressées, qui permettront l'évolution vers un islam modéré, comme le suggère une participante?

 

Francis Richard

Partager cet article

Repost 0
Published by Francis Richard - dans Rencontres libérales
commenter cet article

commentaires

Kardaillac 16/10/2012 17:47


Rebond :


http://forum.royaliste.org/viewtopic.php?f=11&t=6070&p=103453&hilit=Sicard#p103453

Francis Richard 16/10/2012 19:18



Merci pour le rebond !



Thierry Jallas 12/10/2012 00:18


Merci pour ce compte rendu très intéressant qui ouvre de nombreuses pistes de rélexion.

Francis Richard 12/10/2012 06:57



Ce n'est en effet pas simple...



Présentation

  • : Le blog de Francis Richard
  • : Ce blog se veut catholique, national et libéral. Catholique, il ne s'attaque pas aux autres religions, mais défend la mienne. National, il défend les singularités bienfaisantes de mon pays d'origine, la France, et celles de mon pays d'adoption, la Suisse, et celles des autres pays. Libéral, il souligne qu'il n'est pas possible d'être un homme (ou une femme) digne de ce nom en dehors de l'exercice de libertés.
  • Contact

Profil

  • Francis Richard
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), je travaille dans les ressources humaines et m'intéresse aux arts et lettres.
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), je travaille dans les ressources humaines et m'intéresse aux arts et lettres.

Références

Recherche

Pages