Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 septembre 2018 4 20 /09 /septembre /2018 12:15
L'âme juive, d'Eliette Abécassis et Olivier Martel

Olivier Martel, photographe, a ouvert la porte de la vie juive, s'est laissé prendre au jeu, s'est immiscé dans cet univers, pour en livrer des images inspirées, inspirantes, et elles-mêmes envoûtantes.

 

Eliette Abécassis, écrivain, a tenté de dire tout simplement l'émotion d'être juive. Et faire entrer par la porte sacrée du coeur et de l'esprit, dans ce monde secret, initiatique, serti de symboles et de sens, qui est son monde.

 

En cinq chapitres illustrés, le lecteur pénètre ainsi dans le secret de l'âme juive. Et, ce monde, s'il ne le connaît pas, devient alors le sien.

 

La photo de couverture, qui représente les bougies du chabbath  donnent un tout petit aperçu de la qualité des photographies d'Olivier Martel qui illustrent le livre.

 

Quelques passages écrits, qui les accompagnent, donneront une petite idée de la profondeur de L'âme juive, dans laquelle ces images invitent à plonger.

 

Quel est, par exemple, le sens de la circoncision? Eliette Abécassis se souvient d'un cours du Grand Rabbin Gilles Bernheim sur le sujet, quand elle était étudiante:

 

Il expliquait que ce rituel essentiel, qui prime tout, même Yom Kippour, était lié tout autant à l'alliance qu'à la relation entre l'homme et la femme, le prépuce étant comme une protection qui laisse le sexe masculin en quelque sorte replié sur lui-même. Ainsi la circoncision (Brit Mila) inscrit-elle dans la chair "le manque et le dessaisissement"; c'est pourquoi, dit-il dans son livre Le Souci des autres, il porte "le sceau du message juif, à savoir l'injonction de s'ouvrir à l'autre. En cela, la circoncision signe et marque l'espace entier d'une vie juive."

 

Pour Eliette Abécassis:

 

Croire ou ne pas croire: telle n'est pas la question. Pour un juif, je dirais que c'est plutôt: quelle action? Quelle direction? Que faut-il faire? Je ne crois pas, je sais qu'autrui est transcendant comme le dit Emmanuel Levinas, et qu'entre lui et moi se joue l'épopée humaine de l'éthique.

 

Les juifs sont plus que le peuple du Livre, "ils sont le peuple de l'interprétation du Livre" comme le dit son père, Armand Abécassis, qui est son maître du Talmud:

 

Le Talmud est le livre le plus étonnant de la tradition juive. C'est un projet fou, inouï, écrit par des centaines de penseurs, sur un millier d'années, un livre subversif qui aborde tous les sujets, depuis les plus intimes de la vie quotidienne, jusqu'aux questions de politique et de droit, de morale et de métaphysique, d'une façon originale car contradictoire. Il nous apprend à penser, puisqu'il n'y a pas de véritable pensée sans contradiction. En cela, il est révolutionnaire. C'est un livre à brûler pour ceux qui pensent que la vérité existe, et qu'elle est unique.

 

L'étude est essentielle, mais le rituel l'est tout autant:

 

Pourquoi faut-il que le chabbath se répète indéfiniment? Pourquoi une fois ne suffit pas? Parce que ce sont le temps et la répétition, et la persévérance, conditions de la constance, qui permettent d'accéder à la vie spirituelle. La constance, c'est le fait de persévérer dans son projet, vaille que vaille. Les hommes passent, le désir, lui, persiste.

 

Et l'année juive est ponctuée de fêtes, plus importantes que tout, que ce soit Roch Hachana, Yom Kippour, Souccoth, Hanouka, Tou Bichevat, Pourim, Pessah ou Chavouoth: 

 

Comme le dit Saint-Exupéry, le rituel nous fait rompre avec le quotidien. Un rite, "c'est ce qui fait qu'un jour est différent des autres jours, une heure, des autres heures".

 

En faisant pénétrer le lecteur dans le secret de l'âme juive, par la parole et par l'image, les auteurs lui disent que les juifs ne sont pas ce qu'il s'imaginait peut-être, que, plus particulièrement, la France est toujours dans leur coeur et qu'ils sont le coeur de la France:

 

Ils ont participé à l'histoire et à la culture de la France depuis plus de deux millénaires...

 

Eliette Abécassis souffre:

 

Hélas, chaque société réinvente ses paradigmes antisémites. Au Moyen Âge, les juifs avaient tué le Christ. Dans les années trente, ils étaient la race inférieure. Aujourd'hui, c'est l'antisionisme le nouveau mythe antisémite...

 

En faisant connaître l'âme juive, en montrant tout son amour pour la France (Aucun pays au monde n'a apporté autant de lumières et d'intelligence, avec une littérature d'une beauté et d'une grande richesse), puisse-t-elle faire comprendre que la vie pour les juifs est sacrée:

 

C'est ce qui surpasse tout. Supprimer une vie revient à supprimer l'univers, tout comme sauver une vie revient à sauver le monde...

 

Et qu'elle devrait l'être pour tous...

 

Même si elle s'identifie souvent à un scribe, plus qu'à un écrivain, le lecteur doit reconnaître qu'elle est écrivain, plus que scribe, et qu'elle a raison de dire que :

 

Derrière l'apparente frivolité des choses, se cache l'impulsion mystique...

 

Francis Richard

 

L'âme juive, Eliette Abécassis et Olivier Martel, 208 pages, Gründ

 

Livres précédents chez Flammarion:

Philothérapie (2016)

L'ombre du Golem (2017)

 

Livres précédents chez Albin Michel:

Et te voici permise à tout homme (2011)

Le palimpseste d'Archimède (2013)

Alyah (2015)

Le maître du Talmud (2018)

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Francis Richard
  • : Ce blog se veut catholique, national et libéral. Catholique, il ne s'attaque pas aux autres religions, mais défend la mienne. National, il défend les singularités bienfaisantes de mon pays d'origine, la France, et celles de mon pays d'adoption, la Suisse, et celles des autres pays. Libéral, il souligne qu'il n'est pas possible d'être un homme (ou une femme) digne de ce nom en dehors de l'exercice de libertés.
  • Contact

Profil

  • Francis Richard
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), j'ai travaillé dans l'industrie, le conseil aux entreprises et les ressources humaines, et m'intéresse aux arts et lettres.
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), j'ai travaillé dans l'industrie, le conseil aux entreprises et les ressources humaines, et m'intéresse aux arts et lettres.

Références

Recherche

Pages

Liens