Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 décembre 2009 6 12 /12 /décembre /2009 22:30
Portrait V CourtillotLe Monde, daté du 11 décembre 2009, sous la plume de Stéphane Foucart et Hervé Morin (ici), nous apprend que le dernier numéro de décembre du Journal du CNRS (ici) devait être consacré au "réchauffement".

Ce dossier devait comporter en première partie des exposés de climatologues. En seconde partie parole devait être donnée à deux géophysiciens, de l' Institut de physique du globe de Paris (ici), Vincent Courtillot, qui en est le directeur [photo en provenance de l'Académie des Sciences ici], et Jean-Louis Le Mouël.

Les premiers devaient - c'est maintenant du réchauffé -ressasser la thèse, devenue religion officielle, du réchauffement climatique global d'origine humaine, tandis que les seconds auraient pu développer, pour une fois, leur thèse d' "une cause solaire au réchauffement", dont les grands médias se gardent bien de vous parler...parce qu'elle est la plus plausible.

Les climatologues se sont mis en colère contre cette promiscuité. Résultat : ils ont obtenu gain de cause. Leurs articles, qui trouvent un large écho dans les médias, jusqu'à devenir l'unique thèse, laïque et obligatoire, ne seront pas publiés. Ce n'est donc pas une perte pour eux. Mais les articles des seconds ne seront pas publiés, alors que leur thèse est toujours maintenue sous le boisseau.

Le Monde, champion de la désinformation, considère que les "climatologues" et les "climato-sceptiques" ont été renvoyés dos à dos...

A la réflexion n'est-ce pas plutôt un hommage que de mettre sur le même pied les deux thèses opposées? Sauf que la première a droit d'être citée partout ailleurs et l'autre pas.

Francis Richard

Le CNRS a censuré Vincent Courtillot. Sur ce blog les internautes peuvent le voir présenter son dernier livre :


Nous en sommes au

511e jour de privation de liberté pour Max Göldi et Rachid Hamdani (de droite à gauche), les deux otages suisses en Libye

goldi et hamdani

Partager cet article

Repost 0
Published by Francis Richard - dans Climat
commenter cet article

commentaires

pamas 19/12/2009 18:09


Une recherche sur google à propos de CLIMPACT, aide aisément à la compréhension des divergences entre le CNRS et les climato sceptiques. Peut être simplement mauvais pour le "business".


Francis Richard 20/12/2009 00:14


D'après le lien suivant :

http://www.upmc.fr/fr/recherche/transfert_technologique/creation_d_entreprises/entreprises_creees/climpact_la_gestion_des_risques_climatiques.html

il y a effectivement des liens entre le CNRS et CLIMPACT, entreprise qui étudie l'impact du climat sur l'activité économique et qui a créé des modèles pour ce faire.





Claude 13/12/2009 20:13


Une cause qui ne se défend que par la censure, l'omerta ou des insultes n'est pas aussi certaine qu'on veut nous le faire croire. Vincent Courtillot a enfin accès aux media, il s'agit d'un
scientifique honnête qui n'a pas peur de dire qu'il reste des incertitudes et qu'il combat le dogme. A propos de dogme, je viens d'apprendre que le tocsin a résonné dans 560 églises de Suisse en
relation avec l'urgence de la "lutte pour le climat"!!! Retournerait-on au Moyen âge? A quand les processions de pénitents ? Tout cette hystérie m'apparaît plus terrifiante que le mal que l'on
prétend combattre.
Bien à vous et merci pour vos articles toujours pertinents.


Francis Richard 13/12/2009 22:52


Merci beaucoup pour votre message.

A propos d'hystérie je vais publier un article sur ce thème demain...


Présentation

  • : Le blog de Francis Richard
  • : Ce blog se veut catholique, national et libéral. Catholique, il ne s'attaque pas aux autres religions, mais défend la mienne. National, il défend les singularités bienfaisantes de mon pays d'origine, la France, et celles de mon pays d'adoption, la Suisse, et celles des autres pays. Libéral, il souligne qu'il n'est pas possible d'être un homme (ou une femme) digne de ce nom en dehors de l'exercice de libertés.
  • Contact

Profil

  • Francis Richard
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), je travaille dans les ressources humaines et m'intéresse aux arts et lettres.
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), je travaille dans les ressources humaines et m'intéresse aux arts et lettres.

Références

Recherche

Pages