Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 septembre 2015 4 17 /09 /septembre /2015 21:15
Avant-première du pilote de la série Ladies Happy Hour au Punk Bar

Ce soir a eu lieu la projection du pilote d'une nouvelle série TV/Web, Ladies Happy Hour, au Punk bar, place de l'Europe 9, à Lausanne, en présence des réalisateurs, de quatre des cinq comédiennes, du comédien, et d'une nombreuse assistance...

 

C'est justement ce soir une happy hour, un peu plus longue qu'une heure d'ailleurs, c'est-à-dire littéralement une heure heureuse, au cours de laquelle les verres se remplissent et se vident dans la bonne humeur, en discutant.

 

Dans ce pilote qui dure 4 minutes et demie, on voit au tout début trois amies Klara, Matilda et Esther (Marie-Eve Musy, Charlotte Déniel, absente ce soir, et Elodie Cinquanta) réunies autour d'un verre dans un bar qui n'est autre que le Punk bar et qui se font des confidences à bâtons rompus.

 

Une quatrième amie, Jessica (Laurence Morisot), arrive . Elle tombe à pic parce que Maltilda, éternelle amoureuse, que taquine gentiment le barman, Tiago (Arthur Lachaize), ne se contente pas ce soir-là de lui commander un verre de rouge mais une bouteille entière...

 

Elles attendent une cinquième amie, Alex (Verena Lopes), qui tarde... et qui finit par arriver toute colère. Elle vient de se faire larguer par Hector, par téléphone, à un arrêt de bus, alors qu'elle s'apprêtait avec sa valise à roulettes à le rejoindre à l'aéroport...

 

 

Avant-première du pilote de la série Ladies Happy Hour au Punk Bar

Les préceptes ci-dessus se trouvent sur le site de la série. Ils sont prometteurs... Ils résument dans quelles dispositions d'esprit se trouvent ces cinq charmantes et belles personnes.

 

Ces cinq ladies sont en effet trentenaires et se retrouvent célibataires pour des raisons diverses et variées.

 

L'une de ces drôles de dames, Jessica, prétend que depuis huit ans elle a choisi le célibat, ce qu'elle trouve peinard, top. Une autre lui demande si ce n'est pas plutôt le célibat qui l'a choisie... La même Jessica est prête à tout pour régler son compte à Hector, l'ex d'Alex, même à utiliser un fusil-mitrailleur...

 

Les esprits des ladies s'échauffent contre les mecs. Alex propose même de constituer une ligue de vengeresses... contre les briseurs de coeur. Esther dit qu'elles perdent complètement les pédales. Tiago, qui est gay et qui passe dans les parages à ce moment-là, demande à la cantonade si on ne parlerait pas de lui...

 

Cette série s'annonce donc bien originale, trépidante (il s'en dit des choses en 4 minutes et demie), décalée, miroir de notre époque dans lequel se reflète une génération de jeunes femmes à qui on a inculqué des valeurs qu'elles ont bien du mal à mettre aujourd'hui en pratique... Mais le doivent-elles?

 

Avant-première du pilote de la série Ladies Happy Hour au Punk Bar

Le pilote, visionné ce soir (il est sur YouTube), comme le seront les épisodes suivants, est inspiré de faits réels.

 

Les deux co-réalisateurs, Monica De almeida, qui a eu l'idée de cette série, et Marc Décosterd, en sont aussi les co-scénaristes et font appel à témoins de la vie amoureuse de trentenaires pour leur apporter de tels faits, heureux ou malheureux, qu'ils sauront mettre en valeur avec humour, légèreté et sensibilité, à preuve ce pilote ovationné par l'assistance.

 

On se réjouit donc de voir cette série quand elle sera programmée. En attendant les contributions pour l'enrichir sont bienvenues. Et, même si le point de vue féminin est celui recherché, le point de vue masculin permettra certainement de le corroborer ou de l'infirmer...

 

Francis Richard

Partager cet article

Repost 0
Published by Francis Richard - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Francis Richard
  • : Ce blog se veut catholique, national et libéral. Catholique, il ne s'attaque pas aux autres religions, mais défend la mienne. National, il défend les singularités bienfaisantes de mon pays d'origine, la France, et celles de mon pays d'adoption, la Suisse, et celles des autres pays. Libéral, il souligne qu'il n'est pas possible d'être un homme (ou une femme) digne de ce nom en dehors de l'exercice de libertés.
  • Contact

Profil

  • Francis Richard
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), je travaille dans les ressources humaines et m'intéresse aux arts et lettres.
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), je travaille dans les ressources humaines et m'intéresse aux arts et lettres.

Références

Recherche

Pages