Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 décembre 2015 6 05 /12 /décembre /2015 20:30
Les deux vies de Louis Moray (Gérimont III), de Stéphane Bovon

Après Gérimont et La lueur bleue (Gérimont II), voici la suite du cycle, imaginé par Stéphane Bovon. Enfin, la suite c'est vite dit, puisque, dans ce volume de ce qui se veut un "projet littéraire épique, baroque et postmoderne", il s'agit d'un retour en arrière, sur les Deux vies de Louis Moray, le roi de Gérimont.

 

Pour le lecteur qui n'aurait pas lu Gérimont, ou qui en aurait oublié la trame, Stéphane Bovon fait précéder Gérimont III des résumés des deux épisodes précédents. Lesquels se déroulent dans une Suisse fantasmée, d'après la Montée des eaux, réduite à une peau de chagrin, le royaume de Gérimont, capitale Lachaude.

 

Le premier épisode, comme le titre l'indique se déroule à Gérimont, qui "vit en paix entre les montagnes et la mer": "Tout y est réglé par un système utopique et bienveillant", où les habitants n'ont pas la liberté du choix de leur métier, prédéterminé à leur naissance... Cet épisode commence par un meurtre élucidé et se termine par un autre qui ne l'est pas.

 

Le deuxième épisode est la quête de la veuve de la seconde victime pour découvrir whodunit le crime... Cette quête, aux multiples rebondissements, est une véritable odyssée, où Pénélope a échangé son rôle avec celui d'Ulysse et dont le dénouement, dit l'auteur, est "initiatique, cruel et très érotique".

 

Le troisième épisode se passe de nos jours, à Vevey, juste avant la Montée. Les deux vies de Louis Moray sont celles de son apprentissage politique et religieux, ce qui est indispensable à la connaissance d'un tel personnage. Le sous-titre du volume en résume assez bien le contenu: Roman politique et naturaliste.

 

Pour la compréhension de ce que sera Louis Moray il faut en effet savoir qu'il subira, dans ses deux premières vies successives, d'abord l'influence de l'actuel premier parti politique suisse, à savoir l'UDC, dont le narrateur retrace l'irrésistible ascension, puis celle de l'Eglise réformée de la Riviera.

 

A vingt ans, le timide et maladroit Louis Moray a rejoint les jeunes UDC de Vevey, adhérant sans mal aux positions du parti contre l'administration, la culture et, surtout, les étrangers. Le narrateur s'étonne cependant qu'il soit possible d'être "jeune et UDC", parti dont l'idéologie "prône le cloisonnement , l'ordre et le respect des traditions".

 

Le narrateur comprendrait a contrario qu'à vingt ans d'aucuns s'engagent à gauche: "Idéologiquement et physiologiquement, la gauche a les vertus, c'est le poncif, du coeur. La gauche est généreuse, elle veut le bien de tous, protège les faibles, les ostracisés, les étrangers"...

 

Cette vie de Louis Moray est tout aussi fantasmée que la Suisse de Bovon. Y apparaissent des personnalités politiques veveysannes bien réelles, telles que le syndic Laurent Ballif et la présidente de l'UDC Vaud, Fabienne Despot, auxquelles sont prêtés des intentions et des actes imaginaires, mais non sans fondements...

 

La vie de Louis Moray dans la communauté évangéliste de Vevey ne l'est pas moins, fantasmée. Le couple charismatique, formé par Eva et Jean-Corinne Kocher, qui se trouve à sa tête, ne se révèle pas moins persusasif que ne l'a été, dans sa vie précédente, Fabienne Despot, laquelle sait user et abuser de son charme...

 

Ces deux vies révèlent Louis Moray à lui-même, mais cela veut-il dire que, ce roi en devenir ne fait pas et ne fera pas le tri parmi les influences ainsi reçues? En tout cas, le lecteur se réjouira d'une telle inventivité de l'auteur, qui lui permet d'éclairer d'un jour cru cet essentiel protagoniste de l'épopée.

 

Le lecteur devra toutefois être patient. Après une parution jusque-là annuelle des volumes, il devra attendre un peu pour la suite. Lachaude (Gérimont IV) est en principe programmé en 2018... En attendant, il pourra toujours lire, l'an prochain, l'opus XI, intitulé Vevey sous les eaux et signé par un certain Karl-Reinhard Übersax-Müller...

 

Francis Richard

 

Les deux vies de Louis Moray (Gérimont IV), Stéphane Bovon, 248 pages, Olivier Morattel Editeur

 

Episodes "précédents" chez le même éditeur:

 

Gérimont (2013)

La lueur bleue (Gérimont II) (2014)

Partager cet article

Repost 0
Published by Francis Richard - dans Lectures d'aujourd'hui
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Francis Richard
  • : Ce blog se veut catholique, national et libéral. Catholique, il ne s'attaque pas aux autres religions, mais défend la mienne. National, il défend les singularités bienfaisantes de mon pays d'origine, la France, et celles de mon pays d'adoption, la Suisse, et celles des autres pays. Libéral, il souligne qu'il n'est pas possible d'être un homme (ou une femme) digne de ce nom en dehors de l'exercice de libertés.
  • Contact

Profil

  • Francis Richard
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), je travaille dans les ressources humaines et m'intéresse aux arts et lettres.
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), je travaille dans les ressources humaines et m'intéresse aux arts et lettres.

Références

Recherche

Pages