Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 avril 2017 4 27 /04 /avril /2017 21:45
De si rudes tendresses, de Tomaso Solari

Enfin de compte, il faut savourer la tendresse autant que l'on peut, à tous les âges, pas seulement dans le grand âge. Entre hommes et femmes, entre hommes, entre femmes, avec ses enfants [...], avec ses parents, entre amis.

 

De si rudes tendresses est un recueil de nouvelles de Tomaso Solari, où toutes ces formes de tendresse ont droit d'être citées. Ces tendresses sont la part lumineuse de ces relations, qui ont leur part d'ombre, inavouable et inavouée.

 

Dans toutes ces nouvelles, les apparences sont trompeuses. Les êtres sont doubles, voire multiples. Ils peuvent être tendres en paroles, en pensées et en caresses, comme ils peuvent être rudes quand ils passent à l'acte, surtout sexuel.

 

Si la plupart du temps, ils cachent ce qu'ils font, seuls ou avec d'autres, c'est qu'ils en ont honte ou qu'ils se sentent coupables. Cela ne les empêche pas d'y trouver du plaisir charnel ou ce trouble plaisir que procure la transgression.

 

D'aucuns aimeraient ne rien se cacher entre eux, mais ils laissent passer l'occasion de se parler de vive voix ou de se comprendre avec le corps. Ils reculent devant la difficulté de communiquer avec l'autre ou la peur de le blesser.

 

D'autres voient leur passé refaire surface et commencent à trembler au souvenir de leurs méfaits qu'ils ont bien sûr tendance à minimiser. Sinon, comment supporter le poids de la culpabilité qui continue de les étreindre? 

 

D'autres encore cherchent à dissimuler leur seconde nature. En catimini ils finissent par y céder et en arrivent à inverser les rôles parce que pour eux ce n'est pas seulement leur jouissance qui les anime mais d'en donner aux autres.

 

D'autres encore compensent une souffrance extrême par une quête d'aventures sans fin et sans lendemain, comme si l'exultation du corps permettait de mettre l'esprit en veilleuse ou, du moins, sous analgésie temporaire...

 

L'auteur raconte toute cette humanité avec beaucoup de crudité et de poésie, de calme plat et de haute tension: il souffle sur eux le chaud et le froid; il leur fait sortir les griffes et, dans le même temps, faire pattes de velours...

 

Francis Richard

 

De si rudes tendresses, Tomaso Solari, 200 pages Éditions Encre Fraîche

Partager cet article

Repost 0
Published by Francis Richard - dans Lectures d'aujourd'hui
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Francis Richard
  • : Ce blog se veut catholique, national et libéral. Catholique, il ne s'attaque pas aux autres religions, mais défend la mienne. National, il défend les singularités bienfaisantes de mon pays d'origine, la France, et celles de mon pays d'adoption, la Suisse, et celles des autres pays. Libéral, il souligne qu'il n'est pas possible d'être un homme (ou une femme) digne de ce nom en dehors de l'exercice de libertés.
  • Contact

Profil

  • Francis Richard
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), je travaille dans les ressources humaines et m'intéresse aux arts et lettres.
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), je travaille dans les ressources humaines et m'intéresse aux arts et lettres.

Références

Recherche

Pages