Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 janvier 2011 4 06 /01 /janvier /2011 22:25

Jacques AttaliOn connaissait Jacques Attali [dont la photo provient d'ici] en écrivain qui recopie les écrits des autres sans ouvrir les guillemets.

 

Dans Histoires du temps il a ainsi recopié des passages tirés de l'Essai sur le temps d'Ernst Jünger, du Mythe et pensée chez les Grecs de Jean-Pierre Vernant et de Pour un autre Moyen-Age de Jacques Le Goff.

 

Maintenant on connaît Jacques Attali en économiste de pacotille.

 

Hier, dans le téléjournal de 19 heures 30, de Darius Rochebin sur TSR1 [la première chaîne de la Télévision suisse romande], l'ancien conseiller très spécial de François Mitterrand a tenu des paroles d'expert économique qui valent leur pesant de cacahouètes. 

 

La faiblesse de l'Euro ?

 

"C'est inexact. Votre commentateur a parlé de dégringolade. Il ne faut quand même pas exagéré. Il y aurait dégringolade si l'Euro valait moins qu'un dollar ou quelque chose comme ça. Il a un peu baissé. Bon !"

 

Après être monté à 1,60 dollar en 2008, l'Euro est passé de 1,50 dollar début 2010 à 1,34 dollar début 2011, soit une baisse de 11%... Mais surtout l'Euro a baissé par rapport au Franc suisse de 16% au cours de la dernière année, après avoir frôlé 1,70 franc en 2008... Comme dit Attali l'Euro a "un peu baissé". Pas de quoi s'émouvoir... 

 

La dette de l'Union européenne ? Elle n'existe pas. Démonstration :

 

"En réalité il ne faut pas comparer l'incomparable. La Suisse est une merveilleuse confédération avec des cantons. Il faudrait comparer la dette de chaque canton avec la dette de chaque Etat européen. Il faudrait comparer la dette de la Suisse avec la dette de l'Union européenne. Là on se rendrait compte que la situation est radicalement inverse. Comme il a été très justement dit, la dette de la Suisse est 38% du PIB. La dette de l'Union européenne, c'est 0% du PIB. L'Europe n'a aucune dette. Ce sont les cantons européens, la France, l'Allemagne etc. qui ont des dettes. Nous ne sommes pas dans une situation si mauvaise."

 

Après la tendance plagiaire, voici la tendance prestidigitation, voire faussaire, de l'expert. En effet, ou Jacques Attali ignore, ou il dissimule que la dette publique de la Suisse, correspondant à 38% du PIB [38,8% pour être exact à fin 2009 ici], comprend la dette de toutes les collectivités publiques du pays, c'est-à-dire aussi bien celle de la Confédération que celles des cantons et des communes.

 

Comme il le dit si bien, il ne faut pas comparer l'incomparable. Aux 38,8% de la dette totale des collectivités publiques helvétiques, il faut donc comparer la dette totale de l'Europe, comprenant celle du club, égale à 0%, soit, mais aussi celles de ce que Jacques Attali appelle métaphoriquement ses cantons, c'est-à-dire une dette qui représente plus de 75% du PIB des "cantons" européens de la zone euro et environ 70% du PIB des 27 "cantons" européens de l'UE ici.

 

Ce qui fait la force de la Suisse comparée à l'Europe ?

 

"La Suisse a un budget fédéral. Elle a donc une capacité à s'endetter au niveau fédéral et donc à relancer son économie. Ce qui explique la croissance et le faible taux de chômage. Tout se jouera en Europe sur la capacité de passer d'une structure molle, où il n'y a qu'une banque centrale à une structure beaucoup plus confédérale avec un budget européen et une capacité à l'augmenter comme la Suisse."

 

Les faits démontrent exactement le contraire. L'endettement helvétique des collectivités publiques est passé de 55,1% du PIB en 2003 à 41,1% en 2008 et à 38,8% en 2009. La Suisse s'est donc bien gardée de relancer son économie en augmentant son endettement, au contraire. Son taux de chômage est certes passé de 2,6% en 2008 à 3,7% en 2009. Mais en novembre 2010 il était en décrue et se situait à 3,6%...ici, de quoi faire pâlir d'envie bien des pays de l'UE...

 

Comme le dit l'excellent Carton Rouge ici : "Attali prend-il les téléspectateurs suisses pour des crétins des Alpes ?"...

 

Autre question : est-il étonnant que, sans réagir, Darius Rochebin ait gobé tout cru les propos de son expert d'invité ?

 

Francis Richard

 

PS du 7.01.2010 :

 

En Suisse le taux de chômage de décembre 2010 s'établit à 3,8% ici. Jacques Attali a donc tout faux : la dette a baissé et le chômage a augmenté... ce qui ne veut pas dire qu'il aurait baissé si la dette avait augmenté...

 

L'internaute peut écouter  ici sur le site de Radio Silence mon émission sur le même thème.

Partager cet article

Repost 0
Published by Francis Richard - dans Suisse
commenter cet article

commentaires

Yiza 10/05/2011 13:28



Je n'aime pas son parallèle entre "cantons suisses / Suisse" et "pays européens / Europe".


Le fait est que la Grèce a une dette importante envers l'extérieure et pour cela elle ne peut plus emprunter à des taux raisonnables. Que l'Europe dans sa globalité soit solvable ou non, ça ne
change pas grand-chose puisque à ma connaissance elle n'est pas solidairement responsable des engagements grecs.


A l'inverse, la dette de la Suisse envers l'extérieur est plus faible que celle de la Grèce, si à l'interne le canton X doit beaucoup à Y, ça n'influence pas la solvabilité du pays.


D'après les chiffres de l'office fédéral de la statistique (Suisse) qu'on trouve à la page ci-dessous, la dette en 2009 était de 38.8%.


http://www.bfs.admin.ch/bfs/portal/fr/index/themen/18/03/blank/key/schulden.html


 



Francis Richard 10/05/2011 18:50



Vous avez raison de ne pas aimer le parallèle que fait Jacques Attali.


 


Comparaison n'est pas raison, dit l'adage.



SEBASTIEN 11/01/2011 21:37



Mr Attali n'est pas prophète dans son pays aujourd'hui en situation de surendettement. C est un haut fonctionnaire qui a certainement été grassement payé aussi bien sous le règne de mr François
Mitterand que sous le règne de Mr Nicolas Sarkozy pour prodiguer de nombreux conseils.J'espère que la France arrivera un jour à se débarasser de vos services, Mr Attali, vous n'etes à
mes yeux plus crédible et SURTOUT abstenez vous de vouloir donner des leçons à la Suisse...


 



Francis Richard 12/01/2011 00:01



D'autant que les conseilleurs ne sont pas les payeurs...



DF 07/01/2011 22:28



Heuh... c'est Peter Bodenmann qui a évoqué cette histoire d'ancrage; Commentaires.ch s'en est fait l'écho il y a peu.



Francis Richard 07/01/2011 22:40



Cela ne m'étonne pas. En tout cas ce ne serait pas une bonne idée.



Le passant ordinaire 07/01/2011 16:26



Il semblerait que mon commentaire ne vous ait point séduit...



Francis Richard 07/01/2011 17:49



J'ai reçu un commentaire vide... de texte. Erreur de manip ?



DF 07/01/2011 11:25



"L'euro a un peu baissé." C'est un point de vue, apparemment minimsateur, mais qui me paraît toujours
préférable à celui d'autres acteurs, oiseaux de mauvais augure, qui proposent illico une dévaluation du franc suisse ou son ancrage à l'euro...


Après tout, pour changer de perspective, lorsque l'euro était à presque 1,70 CHF, n'était-il pas trop
haut?



Francis Richard 07/01/2011 17:49



L'ancrage à l'euro ? Ne parlez pas de malheur !



Présentation

  • : Le blog de Francis Richard
  • : Ce blog se veut catholique, national et libéral. Catholique, il ne s'attaque pas aux autres religions, mais défend la mienne. National, il défend les singularités bienfaisantes de mon pays d'origine, la France, et celles de mon pays d'adoption, la Suisse, et celles des autres pays. Libéral, il souligne qu'il n'est pas possible d'être un homme (ou une femme) digne de ce nom en dehors de l'exercice de libertés.
  • Contact

Profil

  • Francis Richard
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), je travaille dans les ressources humaines et m'intéresse aux arts et lettres.
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), je travaille dans les ressources humaines et m'intéresse aux arts et lettres.

Références

Recherche

Pages