Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 février 2009 5 27 /02 /février /2009 11:00
L'agence de presse Zenit a publié hier ( ici ) une lettre de Mgr Williamson (photo ci-contre tirée de 24 Heures ici ) dans laquelle il demande pardon et déclare notamment :

Le Saint-Père et mon supérieur, Mgr Bernard Fellay, m'ont demandé de reconsidérer les remarques que j'ai faites à la télévision suédoise il y a quatre mois, en raison de leurs si lourdes conséquences.


En examinant ces conséquences, je peux dire sincèrement que je regrette d'avoir fait ces remarques, et que si j'avais su à l'avance tout le mal et les blessures qu'elles allaient susciter, spécialement pour l'Eglise, mais aussi pour les survivants et les familles des victimes de l'injustice sous le Troisième Reich, je ne les aurais pas faites.

Dont acte.

Francis Richard

Articles précédents sur la levée des excommunications annoncée le 24 janvier 2009 par le pape Benoît XVI :

La levée des excommunications par Benoît XVI est de son seul ressort du 26 janvier 2009
Ces éminences catholiques suisses qui tirent dans le dos de Benoît XVI du 28 janvier 2009
La parole est au procureur Christian Terras,"expert" es Catholiques ! du 3 février 2009
Levée d'excommunication de Mgr Williamson : les à peu près de France 2 du 6 février 2009
Les poncifs anti-cléricaux de Charles Poncet dans "L'Hebdo" du 8 février 2009

Partager cet article

Repost0

commentaires

vasimongar 12/03/2009 18:05

francis richard,, pour mémoire Katyn a été reconnu comme crime sovietique dés le proces de Nuremberg, les Russes firent tout pour noyer le poisson, mais le tribunal faisant preuve d un peu d honneteté ne fut pas dupe, plus tard les archives ne firent que confirmer.

Francis Richard 13/03/2009 05:48


Il faut être plus précis : Katyn ne fut pas reconnu comme crime soviétique au procès de Nuremberg. Les Soviétiques demandèrent qu'il soit reconnu comme crime allemand. Ce que les juges alliés,
prudemment, se refusèrent de faire.

La Croix-Rouge Internationale qui, à la demande des autorités allemandes, pendant la guerre, s'était rendue sur place, n'avait pu que constater qu'il s'agissait bien d'un crime soviétique.

Il n'empêche que jusqu'à l'ouverture des archives soviétiques la plupart des media, sous influence, refusaient l'évidence qu'il s'agissait bien d'un crime soviétique. C'étaient en quelque sorte des
négationnistes de l'époque.


vasimongar 12/03/2009 17:50

francis richard, vous avez parfaitement raison, je ne faisais que rappeler a ceux qui s agitent tant maintenant, que tous nous devons balayer devant notre porte et respecter la liberté de penser et de s exprimer sans dictature ni rançons d aucune sorte;

Francis Richard 13/03/2009 05:41


Nous sommes donc d'accord.


vasymongar 11/03/2009 22:26

Remember .Mamilla en 614, les massacreurs de Nonante mille chrétiens, n ont toujours pas demandé pardon, qu ils imitent donc Mgr Richard Williamson,, les Perses stopperent le massacre. Ref : SHAMIR Israel.

Francis Richard 12/03/2009 16:10


L'histoire est jalonnée de massacres commis par les uns et par les autres. Celui de Mamilla n'est pas plus glorieux qu'un autre.

Personnellement je suis hostile à la repentance perpétuelle, de génération en génération. Tout comme je suis hostile à toute forme d'histoire officielle.

Dans le cas qui nous occupe les plaies sont encore vives et il faut être prudent avec ce que l'on dit. Mgr Willaimson a compris qu'il avait pu blesser certains et c'est pourquoi il leur a demandé
pardon.

Quant à la vérité historique elle ne s'établit pas dans les cours de justice mais à l'aide de documents et de témoignages. Il arrive même qu'elle soit remise en cause par des découvertes
ultérieures, comme ce fut le cas pour le massacre de Katyn, quand les archives soviétiques sont devenues accessibles.


pierre 02/03/2009 22:00

Il regrette les conséquences de ses paroles, pas ses paroles elles-mêmes... quel beau disciple du Christ ! Ca donne envie d'être chrétien !!! Bravo mgr.

Francis Richard 03/03/2009 08:38



Qui est capable de se remettre en cause du jour au lendemain ? La demande de pardon est un premier pas. Tout le monde ne le fait pas. Laissez-lui le temps d'étudier les faits de plus près. Ce
n'est pas en le jugeant que la vérité lui apparaîtra, mais en argumentant. Je suis par ailleurs foncièrement hostile aux histoires officielles qui rappellent les heures les plus
sombres ... 

En tout cas cet homme n'apparaît pas aussi mauvais que la presse le présente en l'affublant des qualificatifs injurieux d'intégriste et de négationniste. Cette mise au pilori systématique me le
rendrait même sympathique ... Je me méfie beauccoup des mots en isme et de leurs dérivés ...



Présentation

  • : Le blog de Francis Richard
  • : Ce blog se veut catholique, national et libéral. Catholique, il ne s'attaque pas aux autres religions, mais défend la mienne. National, il défend les singularités bienfaisantes de mon pays d'origine, la France, et celles de mon pays d'adoption, la Suisse, et celles des autres pays. Libéral, il souligne qu'il n'est pas possible d'être un homme (ou une femme) digne de ce nom en dehors de l'exercice de libertés.
  • Contact

Profil

  • Francis Richard
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), j'ai travaillé dans l'industrie, le conseil aux entreprises et les ressources humaines, et m'intéresse aux arts et lettres.
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), j'ai travaillé dans l'industrie, le conseil aux entreprises et les ressources humaines, et m'intéresse aux arts et lettres.

Références

Recherche

Pages

Liens