Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 avril 2010 3 21 /04 /avril /2010 01:00

Hannibal avec MaxMax Göldi, le dernier otage suisse retenu en Libye, est toujours en prison, depuis le 22 février 2010 ici. Les impératifs économiques de certains membres de l'Union européenne - l'Italie et Malte, pour ne pas les nommer -ont prévalu sur la solidarité qui aurait dû exister entre l'Union européenne et la Suisse, qui partagent, en principe, un certain nombre de valeurs - notamment des valeurs démocratiques -, et qui sont liées par des accords bilatéraux, politiques et économiques.

 

Des commentateurs insinuent que la Suisse aurait été soutenue davantage par l'Union européenne si elle en avait fait partie. C'est une illusion. Les petits pays de l'Union européenne plient toujours devant la volonté des grands. On a pu s'en rendre compte quand l'OCDE, qui est sous la coupe des grands, a mis, sur sa liste grise des paradis fiscaux, la Belgique, le Luxembourg et l'Autriche, tous trois petits pays membres de l'Union européenne. Pour rentrer en grâce ils ont dû adopter, comme la Suisse, la norme de l'OCDE en matière de secret bancaire.

 

En se disant prête, le 24 mars dernier, à renoncer à sa liste noire interdisant à des ressortissants libyens de se rendre en Suisse, si la Libye renonçait à son interdiction d'entrée faite aux citoyens de l'espace Schengen, la Suisse a perdu son dernier atout pour faire libérer Max Göldi avant qu'il ne purge l'intégralité de sa peine. Dans son communiqué de ce jour-là  ici le Conseil fédéral ajoutait :

 

"L'objectif de la Suisse reste la libération de M. Max Göldi. Pour ce faire, la Suisse est prête à continuer à négocier sur la base des propositions des deux médiateurs européens."

 

Avec le recul les optimistes qui, en Suisse, faisaient confiance aux médiateurs européens pour dénouer la crise ne peuvent que déchanter. Les bonnes paroles du porte-parole de la Commissaire européenne en charge des Affaires intérieures et de la Sécurité, prononcées alors, prennent aujourd'hui un relief particulier près d'un mois plus tard ici :

 

"La Suisse a fait montre d'un grand sens des responsabilités[...]. La Commission invite la Libye à reprendre la délivrance de visas et à libérer Max Göldi sans délais [...]. Nous espérons être à un tournant de ce contentieux et qu'une solution diplomatique sera trouvée le plus tôt possible."

 

En fait la Suisse a bel et bien, sans contrepartie tangible, cédé au chantage de l'Italie et de Malte qui menaçaient d'utiliser l'article 26 du nouveau code communautaire des visas, en vigueur le 5 avril 2010. Cet article permet de déroger à la règle qui veut que le refus de visas par un pays de l'espace Schengen s'étende à tous les autres.

 

Qu'a donc obtenu la Suisse ? Rien. Max Göldi a même temporairement vu ses conditions de détention empirer...ici , avant qu'Hannibal Kadhafi ne lui rende une curieuse visite ici [d'où provient la photo ci-dessus].

 

Dans l'hypothèse où la Suisse n'aurait pas cédé, il aurait été intéressant de voir si l'Italie et Malte auraient mis leur chantage à exécution. Cela n'aurait pas de toute façon pu être pire...

 

Depuis, le 12 avril 2010, le Tribunal de première instance de Genève s'est prononcé sur la requête d'Hannibal Kadhafi qui avait estimé que la publication, dans La Tribune de Genève du 4 septembre 2009, de photos d'identité judiciaire, prises lors de son arrestation en juillet 2008, avait porté atteinte à sa personnalité.

 

Le Tribunal a condamné La Tribune de Genève ici :

 

 "La publication de ces photos, qui n’apportait aucun élément nouveau au lecteur, était propre à causer des souffrances importantes, au vu du caractère humiliant de telles photos."

 

[Les souffrances des domestiques d'Hannibal, celles de Rachid Hamdani et de Max Göldi, sont négligeables en comparaison de celles du fils du Guide libyen]

 

Et a condamné l'Etat de Genève :

 

"Cela [la transmission des photos par un fonctionnaire inconnu] est particulièrement grave. Il s’agit d’une violation du secret de fonction. La responsabilité de l’Etat de Genève est engagée."

 

Le jugement doit être publié dans La Tribune de Genève, sur son site et sur le site de l'Etat de Genève, les frais de publication étant assumés aux trois quarts par ce dernier, le dernier quart par le quotidien genevois.

 

Hannibal Kadhafi n'a pas obtenu les 100'000 francs qu'il réclamait pour tort moral...

 

Ce jugement ne suffirait pas à Hannibal ici. Il voudrait toujours que les circonstances de son interpellation de juillet 2008 soient soumises à un tribunal arbitral comme il en avait été convenu dans l'accord du 20 août 2009, signé par Hans-Rudolf Merz pour la Suisse ici. Le Conseil fédéral a suspendu cet accord après la disparition, entre le 23 septembre 2009 et le 9 novembre 2009, de Max Göldi et de Rachid Hamdani.

 

En tout cas, il est vraisemblable maintenant que Max Göldi purgera l'entier de sa peine de quatre mois. Ce qui ne préjuge pas qu'il pourra quitter la Libye à la fin ...

 

Francis Richard

 

L'internaute peut écouter  ici sur le site de Radio Silence mon émission sur le même thème.

Rappel des précédents articles sur l'affaire Kadhafi :

Union européenne, Kadhafi, mêmes intérêts économiques ? du 25.03.10

Comment,en refusant des visas à des Libyens,la Suisse a poussé à bout l'Italie du 17.03.10
Le jihad new-look de Kadhafi en réponse au vote sur les minarets du 10.03.10
Le ridicule ne tue pas, sinon Muammar Kadhafi avec son jihad... du 03.03.10
Otages suisses: la Libye, Etat voyou, a fauté en défiant Schengen du 23.02.10
La Libye de Kadhafi retient depuis 500 jours deux Suisses en otage du 01.12.09
Le gang Kadhafi, père et fils, et l'initiative anti-minarets du 22.10.09
Retour sur la 64e session de l'ONU et le bras de fer Kadhafi-Merz du 01.10.09
Affaire Kadhafi: où l'on découvre qu'Hans-Rudolf Merz ne sait pas lire... du 08.09.09
Affaire Kadhafi : en attendant le retour des deux otages. du 27.08.09
Affaire Kadhafi : C'est la honte ! Hans-Rudolf Merz a fini par se coucher du 20.08.09
La prise d'otages en Iran comme en Libye est une politique de dictature du 11.08.09
Affaire Kadhafi : avant de franchir les 2 derniers millimètres du 23.07.09
Cherche escroc style Madoff pour gérer fonds Kadhafi du 29.06.09
L'affaire Hannibal Kadhafi ou l'immunité diplomatique par filiation du 24.04.09
Kadhafi réclame 300'000 francs à la Suisse pour jouer au Père Noël  du 24.12.08
Affaire Kadhafi : pour Muammar il est urgent d'attendre des excuses  du 9.10.08
Affaire Kadhafi : Muammar a tout son temps et il le prendra  du 13.08.08
Affaire Kadhafi : trompe-l'oeil du parallèle entre Libye et Suisse du 31.07.08
Affaire Kadhafi : baisser son pantalon en étant dans son bon droit du 29.07.08
L'emploi chez les Kadhafi c'est sévices compris du 25.07.08

Nous en sommes au

641e jour de privation de liberté pour Max Göldi, le dernier otage suisse en Libye

Max Göldi



Partager cet article

Repost 0
Published by Francis Richard - dans Suisse
commenter cet article

commentaires

MARTIN DESMARETZ de MAILLEBOIS 21/04/2010 10:14


Que je sache ce qu'un décret a fait, un autre peut le défaire, ce qui fut fait, et un autre le refaire ce qui DOIT être fait ! Que la Suisse recommence donc à remettre ces 180 pseudos personnalités
sur la liste noire de l'espace Schengen me ravirait...


Francis Richard 21/04/2010 11:19



Moi également, mais je ne pense pas que ce soit demain la veille...



Présentation

  • : Le blog de Francis Richard
  • : Ce blog se veut catholique, national et libéral. Catholique, il ne s'attaque pas aux autres religions, mais défend la mienne. National, il défend les singularités bienfaisantes de mon pays d'origine, la France, et celles de mon pays d'adoption, la Suisse, et celles des autres pays. Libéral, il souligne qu'il n'est pas possible d'être un homme (ou une femme) digne de ce nom en dehors de l'exercice de libertés.
  • Contact

Profil

  • Francis Richard
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), je travaille dans les ressources humaines et m'intéresse aux arts et lettres.
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), je travaille dans les ressources humaines et m'intéresse aux arts et lettres.

Références

Recherche

Pages