Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mars 2010 3 03 /03 /mars /2010 21:50
gadhafiMuammar Kafdhafi [la photo ci-contre provient d'ici] ne se contrôle plus, il perd son sang-froid. En réagissant de manière disproportionnée à la contre-attaque ciblée de la Suisse, qui l'a mis avec 149 autres dignitaires de la dictature libyenne sur une liste d'indésirables dans l'espace Schengen, le bédouin de carnaval de Tripoli ressemble de plus en plus à un échappé d'asile. Ce qui lui fait commettre erreur sur erreur et ne met pas les rieurs de son côté. 

A commencer par le porte-parole de la diplomatie américaine, Philip Crowley, qui a éclaté de rire vendredi dernier, 26 février, en apprenant que, la veille, le tyranneau pétrolier avait appelé au Jihad contre la Suisse "apostate et mécréante" ici. Comme le Führer libyen n'a aucun sens de l'humour, il a exigé des excuses, le mot de son vocabulaire, restreint, qu'il utilise le plus souvent ces derniers temps.

Il faut dire que le discours déjanté que le papa d'Hannibal avait prononcé à l'ONU pendant une heure trente-six minutes [voir mon article Retour sur la 64e session de l'ONU et le bras de fer Kadhafi-Merz ], qui avait même lassé ses plus chauds admirateurs, avait laissé un souvenir impérissable dans la mémoire de Philip Crowley : 

"J'ai vu cette information, et cela m'a rappelé cette journée de septembre, l'une des plus mémorables séances de l'Assemblée générale de l'ONU dont je me souvienne. Beaucoup de mots, beaucoup de papier volant un peu partout, et pas forcément beaucoup de sens".

Muammar ne décolère pas. Il devrait prendre garde à sa santé, non seulement mentale - il n'y a plus grand chose à y faire - mais physique... Sa dernière trouvaille, qui montre qu'il est bien mal en point, est, aujourd'hui, de décréter un embargo économique total sur la Suisse ... qui n'a quasiment plus d'échanges avec la Libye. Autant dire qu'il s'agit d'un mouvement d'humeur qu'il sait sans conséquences, semblable à un effet de manche de djellaba destiné à faire croire qu'il maîtrise encore la situation ici . 

Le communiqué de l'AFP publié par 24 Heures ramène les choses à leurs justes proportions :

"Les exportations suisses vers la Libye sont marginales au regard de ses relations commerciales avec d’autres pays, notamment européens. Elles se sont élevées en 2009 à 156 millions de francs suisses (106 millions d’euros) alors que la Suisse a exporté au total des marchandises pour une valeur de 180,3 milliards de francs (122,6 milliards d’euros)."

Un rapide calcul donne 0,09%... des exportations helvétiques.

A la limite c'est la Libye qui devrait surtout souffrir puisqu'elle exporte encore 718 millions de francs vers la Suisse ... qui peut s'approvisionner ailleurs sans difficulté. Mais quand on est colère et dictateur, on ne compte pas.

Dans un entretien au Temps de ce jour ici , Marko Kohen, le digne professeur de droit  international à l’Institut de hautes études internationales de Genève, ose dire, avec un accent munichois, que :

"La ligne dure ne porte pas ses fruits avec Tripoli. Si Berne hausse le ton, Tripoli renchérit immédiatement."

Comme si le profil bas, adopté précédemment par le Conseil fédéral, avait abouti à quelque chose ...

Il y a huit jours j'écrivais [voir mon article Otages suisses: la Libye, Etat voyou, a fauté en défiant Schengen ] :

"La Libye reste un Etat voyou qu'il faudrait mettre au ban du monde civilisé s'il ne s'y met pas tout seul..."

On n'en est plus très loin.

C'est pourquoi il faut maintenant rester ferme avec un régime qui met 19 mois à innocenter un otage que, pertinemment, il sait innocent depuis le début, et il faut espérer que la faiblesse d'avoir livré un autre innocent, mis aussitôt en prison ici et visité par le fiston délinquant du dictateur ici, ne soit pas interprétée comme un aveu que la Suisse est prête à aller à Canossa.

Francis Richard

Rappel des précédents articles sur l'affaire Kadhafi :

Otages suisses: la Libye, Etat voyou, a fauté en défiant Schengen du 23.02.10
La Libye de Kadhafi retient depuis 500 jours deux Suisses en otage du 01.12.09
Le gang Kadhafi, père et fils, et l'initiative anti-minarets du 22.10.09
Retour sur la 64e session de l'ONU et le bras de fer Kadhafi-Merz du 01.10.09
Affaire Kadhafi: où l'on découvre qu'Hans-Rudolf Merz ne sait pas lire... du 08.09.09
Affaire Kadhafi : en attendant le retour des deux otages. du 27.08.09
Affaire Kadhafi : C'est la honte ! Hans-Rudolf Merz a fini par se coucher du 20.08.09
La prise d'otages en Iran comme en Libye est une politique de dictature du 11.08.09
Affaire Kadhafi : avant de franchir les 2 derniers millimètres du 23.07.09
Cherche escroc style Madoff pour gérer fonds Kadhafi du 29.06.09
L'affaire Hannibal Kadhafi ou l'immunité diplomatique par filiation du 24.04.09
Kadhafi réclame 300'000 francs à la Suisse pour jouer au Père Noël  du 24.12.08
Affaire Kadhafi : pour Muammar il est urgent d'attendre des excuses  du 9.10.08
Affaire Kadhafi : Muammar a tout son temps et il le prendra  du 13.08.08
Affaire Kadhafi : trompe-l'oeil du parallèle entre Libye et Suisse du 31.07.08
Affaire Kadhafi : baisser son pantalon en étant dans son bon droit du 29.07.08
L'emploi chez les Kadhafi c'est sévices compris du 25.07.08

Nous en sommes au

592e jour de privation de liberté pour Max Göldi, le dernier otage suisse en Libye

Max Göldi

Partager cet article

Repost 0
Published by Francis Richard - dans Suisse
commenter cet article

commentaires

sebastien 06/03/2010 15:13


Mais que fait l'europe face aux gesticulations de ce malade? Une réaction de nos politiques, de notre presse, de chaque citoyen, des manifestations énormes jusqu' a libération des otages, voilà ce
qui devrait se passer.
Encore bravo pour votre blog.


Couturier 05/03/2010 14:00


d'accord avec vous : la lâcheté de certains chefs de gouvernement européens - je pense en particulier à Berlusconi - en face de ce despote d'opérette et des frasques de sa famille, est
consternante. On devrait traiter de pareils personnages par le mépris et la dérision. Mais nos média, qui n'avaient pas de mots assez durs pour W. Bush, font preuve, dans le cas du tyranneau de
Lybie, d'une bien munichoise retenue.


Francis Richard 05/03/2010 19:16


Le parralèle entre la mansuétude envers Kadhafi et l'intransigeance envers Bush est saisissant...


Le passant ordinaire 04/03/2010 09:26


Devant les attaques du grand chamelier hirsute il faut continuer de diffuser parmi ses contacts les deux photos du rejeton Hannibal.
On a pu constater, lors de la mise en scène de la rencontre avec Max Göldi, que l’arpète était coiffé et rasé de près.

Quant au procureur Zappelli il semble oublier que ses affirmations flagorneuses ne sont que du pipi de chat; jamais il ne trouvera le responsable de cette fuite.

Toutefois, suite à la dénonciation faite par un pisse-virgules de la Tribune de Genève concernant un café bravant la défense de fumer et l’intervention immédiate de la maréchaussée on pourrait
supposer qu’on ait suggéré à un pandore de remettre anonymement ces portraits à la rédaction.

C’est grave la délation surtout si c’est pour faire augmenter le tirage d’une feuille de choux.


Francis Richard 04/03/2010 14:49


Tout à fait d'accord avec vous, même si nous le disons de façon différente...


Présentation

  • : Le blog de Francis Richard
  • : Ce blog se veut catholique, national et libéral. Catholique, il ne s'attaque pas aux autres religions, mais défend la mienne. National, il défend les singularités bienfaisantes de mon pays d'origine, la France, et celles de mon pays d'adoption, la Suisse, et celles des autres pays. Libéral, il souligne qu'il n'est pas possible d'être un homme (ou une femme) digne de ce nom en dehors de l'exercice de libertés.
  • Contact

Profil

  • Francis Richard
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), je travaille dans les ressources humaines et m'intéresse aux arts et lettres.
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), je travaille dans les ressources humaines et m'intéresse aux arts et lettres.

Références

Recherche

Pages