Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 mai 2022 5 27 /05 /mai /2022 20:00
Tu seras mon père, de Metin Arditi

En Italie, durant les années soixante-dix, une organisation d'extrême-gauche, les Brigades Rouges, a semé la terreur, faisant près de cent morts et des centaines de blessés.

 

Parmi ces victimes, il y a Francesco Barro. Il a eu le tort de réussir et d'être le patron réputé d'une entreprise de glaces, fondée à Vérone, qui en lance chaque été des petites, portant les noms de sommets des Dolomites, qu'il avait tant aimés et escaladés.

 

Le 7 juillet 1978, Francesco est enlevé. Au Barro Bar de la via Stella, il vient de déguster avec son fils Renato, 7 ans, une Coppa del Babbo1, puis d'écouter avec lui un des succès de la chanteuse en vogue, Mina, E se domani, qui est sa chanson préférée:

 

E se domani            Et si demain

Io non potessi         Je ne pouvais pas

Rivedere te ?          Te revoir ?

 

Quelque deux mois plus tard, Francesco est libéré. Il n'est plus le même. Il avait cru n'être pas un patron comme les autres: d'aucuns de ses ouvriers, même, le tutoyaient... Deux semaines passent. Il finit par se jeter du haut d'un pont dans l'Adige...

 

À l'automne 1989, Renato entre à l'Institut Alderson, près de Lausanne, après avoir vécu dix ans à la montagne. Il s'est révélé bon alpiniste et doué pour le théâtre, en dépit de sa timidité, saisissant ses personnages avec un naturel déconcertant

 

Sa mère, Gabriella, n'a pas choisi cet institut pour riches pour rien. On y fait du théâtre et le professeur est un Italien, Paolo Montegazza. Très vite, celui-ci s'attache à cet élève, ce qui le met dans l'embarras, parce qu'il n'est pas celui qu'il prétend être.

 

Cet attachement est réciproque si bien que Renato dépeint Paolo à sa mère et à la gouvernante de la famille, Rosa, sous le meilleur jour. Puisque malheureusement il n'en a plus, il pense en lui-même, et lui dira peut-être un jour: Tu seras mon père...

 

Volontairement ou non, quoi qu'il en soit Paolo donne des informations à Renato qui vont lui permettre de démasquer son imposture. Dès lors leurs relations ne pourront plus être les mêmes, à moins que Renato ne lui pardonne de l'avoir autant trompé:

 

Pardonner en trouvant des excuses, c'est un pardon pauvre. Un pardon de comptable. Ce ne serait pas digne de toi. Pas digne du fils de mon Francesco.

[...]

Il t'a demandé pardon par les actes.

[...]

Si tu ne lui pardonnes pas, je crains que tu ne sois jamais en paix.

 

C'est ce que lui écrira Rosa, qui a élevé le père et le fils, par le truchement du garde du corps de la famille, Antonio, parce que, si c'est une femme sensée et d'une grande finesse de sentiments, écrire quoi que ce soit lui est décidément malcommode...

 

L'épilogue conçu par Metin Arditi réjouira ceux qui sont convaincus de l'importance de la paternité dans la vie humaine, aussi bien pour l'enfant que pour le père, qu'il soit de substitution ou naturel, parce que son absence est certainement un malheur.

 

Francis Richard

 

1 - Coupe du Papa, créée en hommage à son propre père...

 

Tu seras mon père, Metin Arditi, 368 pages, Grasset

 

Romans précédents:

 

Le Turquetto, 288 pages, Actes Sud  (2011)

Prince d'orchestre, 380 pages, Actes Sud (2012)

La confrérie des moines volants, 350 pages, Grasset (2013)

Juliette dans son bain, 384 pages, Grasset (2015)

L'enfant qui mesurait le monde, 304 pages, Grasset (2016)

Carnaval noir, 400 pages, Grasset (2019)

Rachel et les siens, 512 pages, Grasset (2020)

L'homme qui peignait les âmes, 304 pages, Grasset (2021)

Partager cet article
Repost0
25 mai 2022 3 25 /05 /mai /2022 22:55
Buffet de campagne, d'Olivia Gerig

En 1938, Megève, grâce à ses pentes enneigées, ses hôtels de luxe, ses banquets somptueux et ses infrastructures de sports d'hiver, attirait les grandes fortunes et les bourgeois, désoeuvrés, qui, épargnés des tracas des classes laborieuses et insouciantes face à l'imminence d'un deuxième conflit mondial, cherchaient de nouvelles formes d'amusements.

 

Romain Naville est le cadet d'une fratrie de trois d'une famille bourgeoise de Genève. Son frère, André, et sa soeur, Sonia, sont brillants. Lui, non. Sans doute parce qu'il est tout le temps malade.

 

Né le 2 juillet 1910, Romain est journaliste au Journal de Genève, où il écrit des articles dans la rubrique culturelle, à la suite de  l'intervention de son père auprès de son ami le rédacteur en chef.

 

En 1938, Romain est frappé par la tuberculose. André, qui est médecin, suggère qu'il fasse un séjour au grand air. Sonia propose alors qu'il se rende dans le chalet qu'elle vient d'acquérir à Megève.

 

Quand Romain découvre ledit chalet, il déchante. La bicoque est petite et sent mauvais. Il y fait froid. Habiter un tel taudis équivaut à passer une saison en enfer. Une blague mauvaise lui a été faite:

 

Ma soeur aînée voulait se débarrasser de moi, c'était certain.

 

Comment y recouvrer la santé, avec pour compagnie, la bonne, la rustre Mireille, qui s'exprime dans un patois incompréhensible, et pour voisinage, la ferme, que l'on dit maudite, de Nathalie et Robert:

 

Les du Thorbiau étaient les fournisseurs exclusifs en charcuterie et fromages du palace des Rotschild et aussi de certaines familles fortunées de Genève.

 

Pourtant Romain ne quitte pas cet endroit au plus vite. Intrigué par le fait que des citadins fortunés s'y soient établis, il cherche à savoir - n'est-il pas journaliste? - pourquoi ils y sont tellement attirés.

 

Certes l'on y fait bonne chère et bonne chair. Mais il y a aussi ces bruits qui courent sur des disparitions de personnes lors de fêtes organisées pour satisfaire les deux péchés de gourmandise et luxure1.

 

Un proverbe dit que la curiosité est un vilain défaut. Comme l'annonce le prologue de ce roman, celle de Romain va peut-être mettre en péril [...] les mystères dissimulés par visiteurs et habitants...

 

Une fois refermé Buffet de campagne, bien dans la veine de cette collection de Terreur du Terroir, le lecteur comprend pourquoi l'habile Olivia Gerig a mis en épigraphe cette citation d'Étienne Rey:

 

On s'étonne que la mante religieuse dévore son mâle après l'amour. Il ne manque pourtant pas de femmes qui en font autant.2

 

Francis Richard

 

1 - La couverture en est l'illustration...

2 - Extraite de sa préface à De l'amour, de Stendhal.

 

Buffet de campagne, Olivia Gerig, 144 pages, Gore des Alpes

 

Livres précédents à L'Âge d'Homme:

Le Mage Noir (2018)

Les ravines de sang (2020)

 

Livres précédents chez Encre Fraîche:

Impasse khmère (2016)

L'Ogre du Salève (2014)

Partager cet article
Repost0
21 mai 2022 6 21 /05 /mai /2022 20:15
Le siècle des couronnes, de Xochitl Borel

Le siècle des couronnes est la Rétrospective d'une pandémie.

 

Est-il besoin de préciser laquelle? De toute façon, il y en aura d'autres...

 

Pendant 14 jours, Xochitl Borel raconte la vie d'un homme, Phil, qui commence sa journée dans sa cuisine, lit le journal, écoute la radio.

 

Pour se rendre à son travail, il prend le bus. Une fois arrivé, il se change puis il sort son aspirateur, communément appelé "Glouton".

 

Le deuxième jour, les mots-clés de la radio sont: Corona. Chinois. Météo. Neigera. C'est ce jour-là qu'il passe devant le fou:

 

La monarchie revient! D'abord à l'Est, puis demain, ça sera ici, je vous dis. Le siècle des couronnes! Le siècle des couronnes!

 

Ce même jour Phil aspire presque un petit chat qu'il finit par emmener chez lui puis par baptiser Tâche, l'envers de chat, comme le lui a suggéré Tips, le violoniste, qu'il rencontre dans le parc.

 

Les jours suivants, la pandémie s'affiche. Les mots et les maux s'égrènent:

 

Gestes Barrières

Confinement. Obligatoire. Pour tous.

1m50 obligatoire entre deux individus.

 

Le 5ème jour, les bancs du parc sont coupés en deux pour respecter les normes de la distanciation sociale... Le fou trouve que les étoiles ne la respectent pas...

 

Le masque obligatoire n'apparaît que le septième jour... mais le huitième c'est au tour du déconfinement...

 

Les masques sont partout: sur les fils à linge, par terre, sur les visages des tableaux du musée du révisionnisme au XXIe siècle...

 

Les vaccins poussent dans une prairie, les lignes de places de parc dessinent un QR code etc.

 

Bref ce conte n'est pas plus délirant que ce que les hommes ont vécu pendant la pandémie. Il a toutefois une touche poétique que la gestion de celle-ci n'avait pas.

 

Ainsi Phil, qui se prétend porteur du variant Philia, remplace-t-il dans son journal le d de la troisième dose par un grand R et, après avoir cueilli une rose, se rend sur une plage avec Tâche.

 

- Mais, la rose, elle transmet quoi à l'homme?, demande alors un enfant à son père qui l'a retenu d'aller la toucher.

- La beauté.

- C'est contagieux, ça?

- Très.

- Et c'est dangereux?

- Pour la vie, non.

- Mais pour le reste, oui.

 

Francis Richard

 

Le siècle des couronnes, Xochitl Borel, 136 pages, DashBook (illustré par Thierry Droz)

 

Livres précédents aux Éditions de l'Aire:

 

L'alphabet des anges (2014)

Les oies de l'Île Rousseau (2017)

Partager cet article
Repost0
21 mai 2022 6 21 /05 /mai /2022 17:30
Le Fossé, d'Hervé Lochmatter

Mais qu'est-ce que je fais là dans ce fossé à attendre?

 

Le narrateur, embusqué dans un fossé à attendre que la nuit enrobe tout le village de Bramois, s'apprête certainement à commettre un méfait. Sinon, pourquoi tiendrait-il tant à ce que personne ne sache qu'il est là?

 

D'ailleurs sa poche contient une petite boîte, qu'il palpe avec la main, avant que d'agir. Mais, en attendant, il passe en revue son existence, qui ne s'est pas déroulée comme il le voulait. C'est le moins qu'on puisse dire:

 

À trente-huit ans, je n'ai aucun job rémunérateur fixe. Pas de vie affective. Une santé chancelante. Des jeans raccommodés de tous les côtés. Un moral au fond des chaussettes. Des baskets trouées.

 

Alors il vit de menus larcins, par nécessité. Son logis, un studio insalubre, est dépourvu de meubles. Il y est bien seul. Pas étonnant qu'il ait le blues, qu'il broie du noir, qu'il ait le sentiment de se trouver dans un labyrinthe.

 

Depuis quatorze ans, il est dans ce dédale sans issue, mais cela n'a-t-il pas commencé plus tôt quand il était gamin, un sale gamin? En tout cas, il lui faut maintenant en sortir. Mais que faire? Rien ne semble marcher.

 

Il tente de contacter un psy. Peine perdue. Il voit des voyantes... qui ne voient pas dans quel état il est. La prière? Elle évite le pire à ce Valaisan, qui, d'après la photo du premier rabat du livre, a quelque chose de l'auteur:

 

Comme il n'y a personne pour m'entendre, j'ai pris l'habitude de m'installer devant mon miroir, et d'échanger verbalement avec mon reflet. Un visage régulier surmonté d'un crâne presque entièrement chauve, des yeux verts aux iris pailletés de touches jaunes et bruns caramels, des sourcils épais, des lèvres minces, un menton posé sur un large cou, et des épaules autrefois musclées, aujourd'hui déconfites.

 

Pourtant, un jour - le lecteur attentif l'aura relevé dès le début du récit -, il reçoit dans sa tanière un certain Pablo qu'il présente avec reconnaissance comme rien de moins que son guérisseur, gourou, thérapeute, mage:

 

Un petit bonhomme âgé, mais encore vif, qui avait l'apparence d'un retraité actif susceptible de passer totalement inaperçu.

 

C'est lui qui, à la fin, lui apprend la sortie du labyrinthe - une voie que le lecteur ne peut deviner - et qui lui permettra de retrouver le sourire et, même, de trouver que, malgré les souffrances et les méandres de l'existence:

 

La vie est bien faite.

 

Francis Richard

 

Le Fossé, Hervé Lochmatter, 116 pages, Aire

Partager cet article
Repost0
15 mai 2022 7 15 /05 /mai /2022 16:45
Cent masques sans masque, de Pierre Desclouds

Demain, 16 mai 2022, les masques ne seront plus obligatoires dans les transports publics en France, soit un mois et demi après que la Suisse a pris cette décision. Les Français disent que les Suisses sont lents à la détente...

 

Ce petit livre d'aphorismes, à raison d'un par page, écrits par Pierre Desclouds n'en reste pas moins bienvenu, d'autant que les masques chirurgicaux apportent une protection de soi illusoire s'ils peuvent protéger les autres...

 

Dans sa préface Barbara Polla dit de ce livre, qui donne tant à penser sur les masques, qu'il transforme immédiatement, par l'ironie sans concession de son auteur, la contrainte de porter le masque en plaisir de le lire.

 

En cinq aphorismes, comme en cent, illustrons on ne peut plus subjectivement le plaisir de lire ce livre ironique commis par un auteur qui est aussi psychiatre et artiste, c'est-à-dire honnête 1, ce que tout homme devrait être:

 

Le masque réchauffe la face et refroidit les contacts humains.

 

Le masque est un délire politique.

 

Le masque doit être porté en dehors des repas.

 

Le masque d'aujourd'hui se met à deux mains.

 

Le masque est un placebo pas très beau.

 

Dans sa postface Bernard Baertschi dit: Le masque qu'Ève aurait pu porter, ceux que nous portons depuis que l'humanité a été chassée du Jardin, et celui que la Covid 2 nous impose, ne disent-ils pas en définitive la même chose:

 

Le masque est un cache-misère.

 

Francis Richard

 

1 - Au sens du XVIIe siècle.

2 - Petite remarque: ce n'est pas la Covid qui impose la muselière, mais les hommes des États...

 

Cent masques sans masque, Pierre Desclouds, 116 pages, Slatkine

Partager cet article
Repost0
14 mai 2022 6 14 /05 /mai /2022 20:00
Sur le pont, de Charlotte Frossard

Je ne crois pas que tu aies jamais été sur le pont, d'ailleurs. Je crois que le pont, en fait, c'est toi.

 

Cette phrase est le mot de la fin de ce roman de Charlotte Frossard. Elle ne peut donc se comprendre qu'après l'avoir lu. Elle en éclaire le titre qui paraît a priori singulier, Sur le pont.

 

Louise travaille à la RTS1. Sous la férule autoritaire de Karin, après avoir échoué à l'examen d'entrée pour devenir journaliste, dans l'ombre, elle prête main forte aux émissions en difficulté.

 

Après un temps dans ce petit emploi, le recrutement promis est sans cesse repoussé. Alors Louise décide de saisir l'occasion, quand elle apprend l'existence d'un concours qui serait salvateur:

 

Thème du concours: fascismes et guerres du vingtième siècle.

 

Le lauréat du concours, qui consiste à rédiger un texte d'une trentaine de pages documentées sur ce thème, obtiendra comme récompense le statut de journaliste qu'elle convoite tant.

 

L'ascendance de Louise est portugaise. Or le Portugal, ancienne puissance coloniale, a connu une dictature oubliée d'Europe à partir de 1933 jusqu'à la révolution des oeillets en 1974.

 

Pour ce faire, Louise quitte son emploi. Pendant deux mois elle fera une recherche à La Chaux-de-Fonds où vivent ses grands-parents, avant d'aller sur place pendant deux autres mois.

 

Parallèlement au récit d'une vie personnelle instable, ce roman est une quête sur pourquoi, quand et comment sa famille s'est retrouvée sur la rive Suisse, bien éloignée de la rive Portugal...   

 

Francis Richard

 

1 - Radio Télévision Suisse, basée à Genève.

 

Sur le pont, Charlotte Frossard, 272 pages, Encre Fraîche

Partager cet article
Repost0
12 mai 2022 4 12 /05 /mai /2022 22:55
Agente Spéciale en Mission, de Tiffany Schneuwly

Votre mission est la suivante: rappeler à ce jeune homme quels étaient ses rêves avant qu'il ne s'oublie dans l'ombre d'Aurélie et l'empêcher d'abandonner l'affaire familiale à laquelle il est très attaché.

 

L'Agente Spéciale en Mission est envoyée à Paris par le Paradis. Cette ange s'appelle Apolline. Le jeune homme à qui elle doit rappeler ses rêves de naguère s'appelle Dimitri Dupré.

 

Dimitri est marié à son amie d'enfance Aurélie. Le père de celle-ci, Marc, veut absolument que son gendre abandonne l'affaire familiale, un magasin de fleurs, à l'enseigne de La vie en Roses.

 

Marc dirige en effet un cabinet d'audit financier où Aurélie est responsable clientèle. Il a un poste parfait pour Dimitri dans le secteur des ressources humaines, plus valorisant qu'être fleuriste.

 

La mission d'Apolline est donc de convaincre Dimitri que ce n'est pas sa vocation et de lui apprendre à se sauver lui-même, en agissant par lui-même, sans exercer de pression quelconque.

 

Cette agente spéciale a une couverture. Elle accomplit un stage dans une agence immobilière, l'Agence, une annexe du Paradis. Son assistant est un chien, Gauthier, mais un chien qui parle.

 

Pour accomplir ses missions, Apolline est dotée de pouvoirs magiques, qui lui permettent par exemple de se téléporter ou encore d'exécuter des tâches d'un simple claquement de doigts.

 

Dans le cadre de cette mission Apolline doit faire visiter une maison aux Dupré qui ont répondu à une annonce postée par le Paradis. Une fois louée, la Brigade de cafardage la renseignera.

 

Cette Brigade, que lui présente Gauthier, est composé d'insectes, qui ressemblent à des cafards, qui sont invisibles aux yeux des humains et qui s'engouffreront dans la maison des Dupré:

 

Avec leurs antennes, ils t'enverront régulièrement des images que tu pourras consulter grâce au miroir magique caché dans l'écran de ton ordinateur.

 

Un ange ne doit pas succomber aux sentiments, tels que l'amour, l'amitié, la tendresse. Sa vie est consacrée à ses protégés. Aussi, une fois une mission achevée, doit-il se préparer à la suivante.

 

Cette fois Apolline a du mal à n'en pas éprouver. Aussi, indépendamment de sa volonté, un changement s'opère-t-il en elle dans ses relations avec les autres. D'aucuns l'aideront à en tirer leçon...

 

Francis Richard

 

Agente Spéciale en Mission, Tiffany Schneuwly, 228 pages, OKAMA

Partager cet article
Repost0
11 mai 2022 3 11 /05 /mai /2022 22:55
Sonates du mystère, de Nathalie Chaix

Tout le mystère que contient la vie de nos mères. J'écoute Biber, ses Sonates du mystère, c'est ma consolation. Ma consolation et ma prière.

 

Ainsi parle Rosalie dans un de ses cahiers que lit en cachette sa fille Lila, la dernière descendante d'une lignée de femmes. Lila est ainsi la petite-fille de Marie, l'arrière-petite fille d'Élise.

 

C'est Lila qui introduit chaque partie de cette histoire puis la conclut, mais ce sont les cahiers de Rosalie qui en relatent les faits marquants. Car Rosalie remplit des cahiers sur tout, sans cesse.

 

Les quinze premiers chapitres de Sonates du mystère reprennent les quinze mystères du rosaire, qui ont inspiré les sonates de Heinrich Ignaz Franz Biber, composées au XVIIe siècle.

 

Le compositeur d'origine tchèque leur en a ajouté une seizième, une passacaille, l'occasion pour Nathalie Chaix de laisser à Lila le dernier mot: Je suis avec vous, toutes les femmes avant moi.

 

Grâce aux cahiers de sa mère, Lila apprend beaucoup sur la vie de Marie, sur sa maladie en 2015. Le premier cahier de Rosalie est, lui, consacré à son enfance et à l'ascension sociale de ces femmes.

 

Deux cahiers de Rosalie ont trait à la venue de Lila sur Terre, ce qui n'a pas été une mince affaire, n'a pas eu de quoi la rendre optimiste et lui a aussi posé de bien douloureux problèmes éthiques.

 

À travers cette histoire de femmes, c'est la condition féminine au cours des dernières décennies qui est mise en lumière ainsi que deux visions du monde qui s'affrontaient dans les années 2020:

 

D'un côté, ceux qui pensaient que la catastrophe ne serait pas telle qu'on la prévoyait, que leurs enfants sauraient trouver des solutions, que de nouvelles solidarités verraient le jour; de l'autre, les Cassandre.

 

Qui avait raison? La réponse est connue quarante plus tard à la faveur de la passacaille de fin. Mais, comme elle relève de la fiction, le lecteur, selon ses convictions, la fera sienne, ou pas...

 

Francis Richard

 

Sonates du mystère, Nathalie Chaix, 232 pages, Bernard Campiche Éditeur

 

Livre précédent:

 

Grand nu orange (2012)

Partager cet article
Repost0
10 mai 2022 2 10 /05 /mai /2022 22:30
Tunnel pour l'enfer, de Marie Javet

- S'il vous plaît, permettez-moi de me présenter. Je suis un homme fortuné et ... de goût.1

- Oui, bon, ça, c'est vous qui le dites, mais vous avez bien un nom, non?

- Lucifer, l'étoile du matin. Mais pas de chichis entre nous. Appelez-moi Satan.

 

Ce dialogue, extrait du prologue de Tunnel pour l'enfer de Marie Javet, indique que ce texte, conforme à la collection de terreur du terroir, met en scène le diable en personne.

 

Bien avant que des tunnels ne traversent le massif du Gothard, il y avait une route qui passait par le col du même nom et qui empruntait côté du canton d'Uri un pont de bois.

 

Ce pont de bois devenait de moins en moins sûr si bien que le Landman du canton, selon la légende, voulut le remplacer, en 1595, par un pont de pierre. Satan le construisit2.

 

En échange Satan lui demanda que la première âme qui passerait dessus lui soit acquise. Les Uranais décidèrent alors de faire passer un bouc, ce qui mit en colère l'ange déchu.

 

Or Satan a un atout: Le temps est de mon côté, oui, il l'est. Autrement dit, s'il s'est fait rouler par les Uranais du XVIe siècle, il reviendra et se vengera sur leurs descendants.

 

C'est ainsi que Satan interviendra lors du percement du premier tunnel ferroviaire, le 19 juillet 1879, et lors de l'accident qui se produira dans le tunnel routier le 24 octobre 2001.

 

C'est lors de la cérémonie d'ouverture du dernier tunnel ferroviaire, le 1er juin 2016, qu'il tentera surtout d'exercer sa vengeance en emmenant en enfer le plus grand nombre d'âmes.

 

Le diable utilise les faiblesses habituelles des humains qui recherchent pouvoir, argent ou sexe, aucune de ces motivations n'étant exclusive d'une des deux autres ou des deux.

 

Pour induire en tentation Satan prend d'abord l'apparence d'un homme d'une élégance et d'une distinction rares avant de montrer son vrai visage et de terrifier qui s'oppose à lui.

 

Dans l'épilogue, le diable, qui a le temps pour lui, ne joue aussi bien son rôle que lorsqu'il remplit sa vocation qui est, comme son nom l'indique, de semer [la] division autour de lui.

 

Francis Richard

 

Tunnel pour l'enfer, Marie Javet, 112 pages, Gore des Alpes

 

1 - Extrait de Sympathy for the Devil, des Rolling Stones.

2 - Il porte depuis le nom de Pont du Diable.

 

Livres précédents aux éditions Plaisir de lire:

 

La petite fille dans le miroir (2017)

Avant que l'ombre (2018)

Les roses sauvages (2020)

 

Livre précédent aux éditions Solar:

 

Toute la mer dans un coquillage (2020)

Partager cet article
Repost0
9 mai 2022 1 09 /05 /mai /2022 22:55
Moon Lake, de Thomas Lécuyer

Le Moon Lake juke joint devait son nom à une étrange particularité géographique de ce coin du Mississipi: un méandre abandonné du fleuve, en forme de croissant de lune. Ce curieux petit lac avait notamment inspiré Tennessee Williams, qui s'y était souvent rendu, enfant, avec son grand-père, pour croquer un morceau chez l'Uncle Henry, une auberge décrépie encore en activité.

 

Cette année-là, 1938, le Moon Lake est tenu par Ma' Ridley et l'Uncle Henry l'est par William Wilkerson. Ces deux établissements se trouvent sur la commune de Lula, qui est alors un village de quelque cinq cents habitants.

 

Huit ans plus tôt, Edmond Shine, le garagiste, par jalousie, a tué sa femme Lucinda à coups de clé à molette. Or elle ne l'avait jamais trompé... Depuis, il croupit en prison. Son fils Elliott, qui avait 17 ans, n'a plus voulu le voir.

 

Elliott a alors été confié à son oncle Lucius Washington, le pasteur, et à sa femme Violetta. Il s'entend on ne peut mieux avec leur fils Leonard, de cinq ans son cadet. Ce dimanche matin, il doit conduire ce dernier à Memphis.

 

Là-bas, Leonard a rendez-vous avec des gens de Black Swan Records, qui pourraient lui donner sa chance. Comme Charley Patton, ou Son House, qui ont traîné dans les parages de Lula avant lui, il chante le blues à merveille:

 

De l'alcool, du sexe et de la souffrance! Une musique sale pour exorciser tous les maux! C'est un chant libérateur! On s'affranchit de nos douleurs, de nos peines, de nos désespoirs, de nos frustrations, de nos désirs.

 

Elliott ne vient pas, et pour cause: il a été arrêté par le shérif Dickson, qui l'accuse d'avoir commis le meurtre d'un homme et une femme, retrouvés en sale état, au bord du lac, là où ce fils de meurtrier a l'habitude de braconner.

 

Comment Elliott peut-il prouver son innocence, d'autant que le fait d'être Noir est une raison nécessaire et suffisante pour qu'il soit coupable aux yeux du shérif, qui est Blanc et qui a perdu trois de ses collègues tués violemment?

 

Une journaliste, Molly Kane, et un avocat Thomas Squire, tous deux Blancs venus de Memphis, enquêtent à la place du shérif et tentent de démêler la situation dans laquelle se trouve Elliott, incarcéré à la prison de Coahoma.

 

Élucider une telle affaire sera complexe, même après que les deux cadavres ont été identifiés, parce que les histoires raciales ne favorisent ni la vérité ni la justice et que la mixité n'y est pas bien vue, par les deux communautés.

 

Aussi le blues, le suspense, la misère morale et sociale sont-ils les ingrédients de ce roman réaliste de Thomas Lécuyer, qui ressuscite ce que furent les années 1930, après le fameux krach, monde qui n'a pas complètement disparu...

 

Francis Richard

 

Moon Lake, Thomas Lécuyer, 334 pages, Plaisir de Lire

Partager cet article
Repost0
5 mai 2022 4 05 /05 /mai /2022 17:40
Personne ne sait que tu es là, de Laurence Voïta

Voilà presque une année que Bruno a pris sa retraite. Quelques signes en attestent. Peu nombreux, mais patents.

 

Bruno Schneider s'est inscrit dans un fitness et, avec sa petite fille Julie, a entrepris dans la cave de grands travaux, qui l'occupent presque entièrement: ils aiment les trains miniatures qu'ils font parcourir des paysages de leur cru.

 

Son flair de flic est cependant doublement mis à contribution. Dans le grenier que sa femme Carla lui a demandé de ranger il tombe sur des photos d'un autre temps que sa mère Eva a rangé soigneusement dans une enveloppe:

 

Comme ça elle savait où étaient ses chagrins et elle ne risquait pas de les trouver n'importe où sur son chemin. Mais elle ne les perdait pas non plus. Parce que c'est important de ne pas perdre nos tristesses.

 

Son ancienne collaboratrice, Sophie Costa, lui rend visite pour lui demander conseil sur l'affaire récente dite de l'homme du pont. Cet inconnu a été trouvé pieds nus, un doigt cassé, la nuque brisée net, rien dans les poches et:

 

rien d'autre qu'une alliance et des traces de tatouage peu lisibles entre l'annulaire et l'index.

 

Bruno a deux curieux sentiments, celui de déjà-vu du signe que représente le tatouage, ajouté à celui que Sophie ne lui a pas tout dit. Tous deux ont tout de même convenu que cette affaire est plus complexe qu'une vengeance.

 

Le polar de Laurence Voïta est à la fois une quête sur les origines de Bruno et une enquête sur la mort d'un quidam, à moins que les deux termes ne doivent être inversés. En tout cas la psychologie des personnages y est importante.

 

Ainsi met-elle à jour les tourments secrets de Bruno depuis qu'enfant il a appris que sa mère a été adoptée et les caractères de l'équipe de policiers à la tête de laquelle son successeur, qui apparaît lisse, ne fait pas l'unanimité.

 

Les méthodes à l'ancienne de Bruno, pour qui l'intuition nourrit la réflexion, et les méthodes modernes de ceux qui tutoient l'informatique ou étudient le profil de ceux qui commettent les crimes, s'avèrent complémentaires.

 

Enfin il y a les détails, dans lesquels se trouve le diable. Une petite phrase, Personne ne sait que tu es là, qui donne son titre au livre, trotte dans la tête de Bruno depuis une précédente affaire jusqu'au jour où son franc tombe...

 

Francis Richard

 

Personne ne sait que tu es là, Laurence Voïta, 344 pages, Les Éditions Romann

 

Livres précédents:

 

Vers vos vingt ans (2019)

... au point 1230 (2020)

Partager cet article
Repost0
3 mai 2022 2 03 /05 /mai /2022 22:55
Le jour et l'heure, de Francis Parel

Les trois montres ont leurs aiguilles placées sur le cinq pour celle des heures, le deux pour celle des minutes et un 6 dans la fenêtre de la date.

 

Le jour et l'heure: le 6 à cinq heures dix. C'est ce qu'indiquent les trois montres, sans pile, identiques, qui ont été trouvées au poignet des cadavres de trois hommes emmurés vivants dans une crypte située en dessous de la cathédrale Saint-Pierre à Genève et qui a été découverte par une équipe d'archéologues le 4 juillet 1995.

 

Dix ans plus tôt, Sophie Delacroix, qui allait avoir vingt ans, s'était fait agresser par les trois occupants d'une camionnette blanche, alors qu'elle faisait du stop, à l'issue d'une soirée, au milieu de la nuit du 5 au 6 juin 1985, sur la route d'Hermance à Genève. Son corps inanimé avait été retrouvé au matin sur une plage.

 

Y a-t-il un lien entre les deux affaires? Le lecteur ne tarde pas à le savoir. Ainsi Sophie a-t-elle un jumeau, François. Celui-ci, militaire au Tessin, a été contacté par la police qui lui a appris dans quelles circonstances sa soeur a été tuée, non sans avoir été violée préalablement par trois inconnus, ce qu'il a tu à leurs parents.

 

Quelque deux ans plus tard, François est contacté par un homme qui a partagé sa cellule à Champ-Dollon avec l'un des trois agresseurs de sa soeur. Il ne lui donnera le nom de son codétenu, qui lui a fait cette confidence, qu'en contre-partie du paiement d'une coquette somme, qu'il prendra sur une somme dont il a hérité.

 

En possession de cette information, François décide de venger sa soeur et d'apprendre de la bouche du criminel, qui doit bientôt sortir de prison, les noms de ses complices. Alors qu'il échafaude son plan de vengeance, il tombe amoureux d'Estelle, et réciproquement, si bien qu'il mène de concert vengeance et idylle amoureuse.   

 

L'intérêt du roman de Francis Parel se trouve moins dans l'élucidation des deux affaires que dans l'exécution méticuleuse du plan imaginé par François et dans l'enquête fouillée menée par la police pour confondre les auteurs de ces deux ténébreuses affaires. Autrement dit, ce n'est pas le but qui compte, mais le chemin...

 

Pour la police il n'est pas question de laisser libre un justicier, quelle que soit sa cause, de lui permettre d'être à la fois procureur, juge et bourreau. Encore faut-il prouver que c'est bien le cas. Bref, jusqu'au bout, le lecteur se demande si François a commis une erreur, laquelle pourrait anéantir leur belle vie, à lui et Estelle...

 

Francis Richard

 

Le jour et l'heure, Francis Parel, 368 pages, Slatkine

Partager cet article
Repost0
1 mai 2022 7 01 /05 /mai /2022 19:25
Les Quatre Soeurs Berger, d'Alice Bottarelli

Un ciel limpide célébra les retrouvailles. Le chalet n'attendait que leur retour.

 

Les Quatre Soeurs Berger habitent la ville. Elles reviennent au chalet familial après la mort de leur mère, Gisèle, qui s'est éteinte à l'hôpital à la suite d'une longue maladie.

 

En effet, dans le chalet, il leur faut trier et se partager ce qui vaut la peine d'être gardé, mais c'est plus simple à dire qu'à faire, d'autant qu'elles ne veulent pas les mêmes choses.

 

Dominique est venue en 4x4. Aînée, elle fait très naturellement son chef et dirige les opérations de rangement, pièce après pièce, ce qui ne veut pas dire qu'elle fasse l'unanimité.

 

Isabelle, intellectuelle est surtout intéressée par les livres et par le jeu d'échecs, dont elle dissimule la reine noire avec l'espoir qu'aucune de ses soeurs ne voudra d'un jeu incomplet.

 

Madeleine est également venue en voiture, ce qui lui a permis d'emporter dans une cage ses deux oiseaux rares, inséparables, pensant que Serge serait incapable de s'en occuper.

 

Virginie est la benjamine. Comme Isabelle, elle s'est rendue au chalet en prenant le train. C'est la plus délurée des quatre. Si les autres l'écoutaient, elles ne garderaient rien...

 

Inévitablement les quatre soeurs ne s'entendent pas sur ce qu'il faut garder ou qui doit revenir à chacune. Ce n'est pas nouveau sous le soleil. Bien des notaires vous le diront.

 

Les quatre soeurs sont d'ailleurs confrontées à leur jeunesse et à des souvenirs, bons ou mauvais, qui ne manquent pas de surgir à la vue de tel ou tel objet, de tel ou tel habit, etc.

 

Un événement fou, inattendu, ou pas - saura-t-on jamais le fin mot de l'histoire ? -, les mettra cependant toutes quatre d'accord et elles y réagiront chacune avec son caractère.

 

Ce sera, en tout cas, pour chacune d'elles, la fin d'un monde. Deux d'entre elles suivront un chemin indépendant des deux autres, qui, alors que tout les oppose, se retrouveront.

 

Francis Richard

 

Les Quatre Soeurs Berger, Alice Bottarelli, 256 pages, Éditions de l'Aire

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de Francis Richard
  • : Ce blog se veut catholique, national et libéral. Catholique, il ne s'attaque pas aux autres religions, mais défend la mienne. National, il défend les singularités bienfaisantes de mon pays d'origine, la France, et celles de mon pays d'adoption, la Suisse, et celles des autres pays. Libéral, il souligne qu'il n'est pas possible d'être un homme (ou une femme) digne de ce nom en dehors de l'exercice de libertés.
  • Contact

Profil

  • Francis Richard
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), j'ai travaillé dans l'industrie, le conseil aux entreprises et les ressources humaines, et m'intéresse aux arts et lettres.
  • De formation scientifique (EPFL), économique et financière (Paris IX Dauphine), j'ai travaillé dans l'industrie, le conseil aux entreprises et les ressources humaines, et m'intéresse aux arts et lettres.

Références

Recherche

Pages

Liens